Coûts des élections en Wallonie: "On ne peut comparer des pommes et des poires", selon Bourgeois

05/09/13 à 18:49 - Mise à jour à 18:49

Source: Le Vif

L'organisation des élections communales et provinciales de 2012 en Wallonie a coûté 2,7 millions d'euros, soit "17 fois moins" qu'en Flandre, a affirmé jeudi le ministre des Pouvoirs locaux Paul Furlan à l'occasion de la présentation d'un rapport au gouvernement wallon. "On ne peut comparer des pommes et des poires", rétorque Geert Bourgeois.

Coûts des élections en Wallonie: "On ne peut comparer des pommes et des poires", selon Bourgeois

© Belga

Le scrutin en Wallonie s'est déroulé sur papier dans 223 communes sur 262, ce qui entraîne des coûts bien moindres que le vote électronique pour lequel a opté la moitié des communes flamandes (151 sur 308). Le rapport recommande par ailleurs pour les prochains scrutins locaux de mieux définir le rôle des témoins de partis, mieux régler le transport des urnes, préciser une date pour la désignation et la communication à la Région des noms des présidents de bureau de circonscription, ou encore concernant l'affichage électoral et les dépenses autorisées

"On ne peut comparer des pommes et des poires", rétorque Geert Bourgeois

On ne peut comparer le coût d'un scrutin entre entités en tenant compte du prix des ordinateurs car celui-ci est amorti sur plusieurs années, a indiqué jeudi le cabinet du ministre flamand des Affaires intérieures Geert Bourgeois après que son homologue wallon, Paul Furlan a annoncé que les élections communales en Flandre avaient été 17 fois plus onéreuses qu'au sud du pays, preuve de l'efficacité wallonne. "On ne compare pas des pommes et des poires", a réagi le cabinet Bourgeois. Paul Furlan s'est basé sur un rapport présenté au gouvernement wallon. Le ministre N-VA a demandé à son administration d'étudier le rapport wallon.

Geert Bourgeois a rappelé que la Flandre avait fait le choix de l'informatisation, résiduaire en Wallonie. "L'informatisation favorise l'intégrité du processus électoral. Un des avantages est par exemple que la liste des candidats est automatiquement couplée aux données du Registre national".

Les élections communales de l'année dernière ont coûté 47 millions d'euros mais 36 millions ont été consacrés au matériel de vote, qui servira pour au moins huit scrutins. Les dix millions restant ont également été consacrés à la numérisation du dépôt et du traitement des listes de candidats et à la numérisation du comptage, du traitement et de la publication des résultats, y compris pour les bureaux de votes papier.

Enfin, le cabinet Bourgeois fait également observer que la Flandre compte 4,7 millions d'électeurs contre 2,5 millions en Wallonie. Tenant compte de tout cela, les élections n'ont certainement pas coûté 17 fois plus cher en Flandre, a-t-il conclu.

En savoir plus sur:

Nos partenaires