Cours sur le darknet à la prison de Mons: "pas un mode d'emploi", selon l'ASBL formatrice

17/07/17 à 12:10 - Mise à jour à 12:10

Source: Belga

Le cours sur le darknet, un réseau internet anonyme et intraçable, prodigué à des détenus de la prison de Mons "ne constitue en aucun cas un mode d'emploi", a réagi lundi l'ASBL formatrice Adeppi, un organisme agréé d'insertion socio-professionnelle et d'éducation permanente en prison.

Cours sur le darknet à la prison de Mons: "pas un mode d'emploi", selon l'ASBL formatrice

© iStock

Le formateur freelance qui travaillait pour celui-ci a été interdit de séjour dans l'établissement pénitentiaire montois.

La formation, qui devait être donnée à Leuze et à Tournai, a été annulée, après un contact entre l'Administration pénitentiaire et l'Adeppi.

L'ASBL explique lundi que "le thème choisi cet été dans les prisons de Mons et de Leuze, celui du voyage, nous amène à considérer la notion d'échanges, de frontières ainsi que les libertés fondamentales". Plusieurs approches ont été choisies pour l'aborder. En outre, "le sujet du darknet a déjà été abordé, par ailleurs, dans des émissions télévisées, dans la presse et dans d'autres médias, ce qui le rend donc accessible à tout public. Ces différentes sources nous ont permis de constituer un dossier pédagogique qui ne dépasse pas les informations de base déjà disponibles pour l'ensemble de la population et qui ne constitue en aucun cas un mode d'emploi", soutient l'Adeppi.

L'organisme regrette "qu'aucune vérification préliminaire n'ait été effectuée avant la parution d'un article, ce qui aurait permis d'éviter la publication d'informations erronées et des imprécisions qui jettent le discrédit sur notre association et ses formateurs".

L'ASBL, qui dispense 13.000 heures de cours annuels dans 13 prisons et auprès de 735 stagiaires, souligne que son objectif "a toujours été et restera la réinsertion des détenus, pour laquelle nous nous battons au quotidien pour le développement des formations au sein des prisons".

Nos partenaires