Comment le Kazakhstan traque les dissidents politiques en exil, aussi en Belgique

11/01/18 à 09:26 - Mise à jour à 12/01/18 à 13:50
Du Le Vif/L'Express du 11/01/18

A Bruxelles, une jeune avocate a fait les frais d'une traque aussi effrayante que bâclée. Le parquet de Bruxelles, lui, ne rigole pas.

De l'affaire Tractebel au Kazakhgate, le Kazakhstan, vaste république d'Asie centrale, a offert à la Belgique quelques-uns de ses scandales politiques les plus retentissants. Un dossier plus discret menace de tendre encore les relations entre les deux pays. Il concerne une opposante kazakhe exilée chez nous. Bénéficiant du statut de réfugiée depuis 2013, Botagoz Jardemalie n'est pas pour autant en sécurité. Le Kazakhstan a le bras aussi long qu'est courte sa considération pour les droits humains.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires