Comment le clan Michel a mis le Brabant wallon à sa botte

23/01/16 à 16:52 - Mise à jour à 16:52

Source: Le Vif/l'express

Depuis des mois, une partie du personnel de l'administration brabançonne dénonce un climat général de pressions et de peur au coeur de cette structure largement contrôlée par le MR et singulièrement par le clan des Michel. La direction relativise. Mais le malaise est palpable. Et proche de l'implosion.

Que se passe-t-il à l'administration de la province du Brabant wallon ? Une partie de ses 2 000 agents (dont 1 000 environ dans l'enseignement) disent vivre très mal leurs conditions de travail. Combien ? "Une toute petite minorité", assure Annick Noël, la directrice générale ; "95 % au moins", répliquent ceux qui sont à bout. En tout cas, à la fin de l'année dernière, 52 agents étaient déclarés en burnout et une plainte collective vient d'être déposée au SPMT (Service de prévention et de médecine du travail) par un petit groupe de fonctionnaires. Parmi la quinzaine de griefs évoqués : des faits de harcèlement, des dysfonctionnements dans la communication, une mauvaise gestion du travail. Et, en filigrane, un manque criant de respect pour le personnel.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires