Comment la crise de réfugiés et la lutte contre le terrorisme érodent notre état de droit

01/02/16 à 11:31 - Mise à jour à 11:42

Source: Knack

À la une de l'actualité depuis trois mois, la commune de Coxyde doit cette médiatisation à son bourgmestre Marc Vanden Bussche (Open VLD)qui a fustigé la présence de 350 réfugiés dans sa commune. Si en pratique les réfugiés provoquent moins de nuisances que ce que les habitants et le bourgmestre avaient craint, les tensions sont loin d'avoir disparu, comme en témoigne "l'incident de la piscine".

Commençons par rappeler les faits, même si les événements qui ont eu lieu à piscine sont sujets à interprétation. D'après le quotidien Het Nieuwsblad, "l'accompagnatrice de l'école a lancé l'alerte en voyant un demandeur d'asile de 23 ans attirer une fillette de 10 ans contre lui sous le toboggan. Elle pleurait." À en croire Het Laatste Nieuws, selon trois témoins, la fillette a été palpée par un demandeur d'asile". Et selon De Standaard, la petite fille s'est mise à pleurer après avoir été "saisie par un homme à l'arrivée du toboggan aquatique". Quoi qu'il en soit, les sauveteurs ont appelé la police. Après audition et en accord avec le parquet, l'homme a été relâché. Il a probablement convaincu les autorités en expliquant "qu'il n'avait pas de mauvaises intentions, et que le contact avec la petite fille a eu lieu par hasard à l'arrivée du toboggan". Aussi ne lui a-t-on pas imposé de conditions supplémentaires.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires