Commémoration des rafles à Bruxelles: l'Église catholique s'est excusée pour son silence

03/09/17 à 22:42 - Mise à jour à 22:43

Source: Belga

A l'occasion du 75e anniversaire des rafles des Juifs étrangers à Bruxelles, l'association pour la Mémoire de la Shoah a organisé, dimanche, des activités commémoratives dans les Marolles à Bruxelles, lieu de la tragédie.

Commémoration des rafles à Bruxelles: l'Église catholique s'est excusée pour son silence

Le Grand Rabbin de Bruxelles Albert Guigui © BELGA

Le square Herschel Grynszpan a été officiellement inauguré à 18h00, au coin des rues des Tanneurs, du Miroir et des Brigittines, en présence du Grand rabbin de Bruxelles Albert Guigui et de plusieurs personnalités politiques à commencer par le bourgmestre de Bruxelles Philippe Close.

Deux prières juives ont été récitées. Le nom du square est celui d'un jeune résistant juif. Il habitait rue des Tanneurs avant d'assassiner à Paris un diplomate allemand, dont le régime persécutait et emprisonnait ses parents. Le bourgmestre s'est engagé à inaugurer une plaque des "justes", pour se souvenir de ceux qui ont caché des Juifs à cette époque. Le public composé de plus de 400 personnes a ensuite suivi un parcours reliant les pavés de mémoire présents dans le quartier.

De nouveaux pavés ont été inaugurés en souvenir des familles Gelender, Neumann, Van Praag et Sapira. Le cardinal Joseph De Kesel, a quant à lui tenu, à l'église de la Chapelle, une conférence sur le thème de la Shoah en Belgique et du rôle de l'église catholique. "Il a demandé pardon pour le silence de l'Eglise pendant l'occupation", souligne Michel Lussan, membre de l'association pour la Mémoire de la Shoah.

"Il a aussi rappelé que de nombreux enfants juifs ont été cachés dans des institutions chrétiennes et il a demandé pardon pour le prosélytisme et la conversion, qu'il a présentés comme un abus d'autorité. C'était très important, car c'était une première reconnaissance officielle par le plus haut dignitaire de la religion catholique en Belgique", selon M. Lussan.

Il a été largement applaudi. Le quatuor Zerkalo a clôturé l'événement par un concert dans l'église. Pour rappel, durant la nuit du 3 au 4 septembre 1942, les nazis raflèrent à leurs domiciles bruxellois 718 Juifs n'ayant pas la nationalité belge.

Nos partenaires