Collision au large de Zeebrugge: les hydrocarbures menacent le Zwin (VIDEO)

06/10/15 à 18:05 - Mise à jour à 20:29

Source: Belga

Une digue de sable va être construite mardi soir à partir de 22h00, une fois la marée haute passée, le long de la réserve naturelle du Zwin, car le risque persiste que du mazout s'échappe encore du Flinterstar, endommagé mardi matin par une collision au large de Zeebrugge et coulé sur un banc de sable.

Collision au large de Zeebrugge: les hydrocarbures menacent le Zwin (VIDEO)

Vue aérienne du Zwin (images d'archives) © BELGA

L'information a été divulguée par le gouverneur de la province de Flandre occidentale Carl Decaluwé et le secrétaire d'Etat à la Mer du Nord Bart Tommelein. Les travaux devraient durer 12 heures et avoir lieu aussi bien sur la côte belge que néerlandaise.

Il s'agit d'une mesure préventive. Les services côtiers préfèrent ne prendre aucun risque face à toute possibilité de nouvelle fuite.

Par ailleurs, la direction du vent pourrait changer et mettre le Zwin en danger. "Nous avons défini trois scénarios possibles, et celui-là est le pire, mais nous voulons y être préparés", indique Carl Decaluwé. "Les calculs montrent qu'il est possible que le pétrole atteigne le Zwin", ont indiqué les autorités de Flandre occidentale dans un communiqué publié sur Facebook.

Un porte-parole de l'Organisation néerlandaise de l'eau a de son côté indiqué à l'AFP qu'il était "possible", selon les modèles de courants et vents, que les hydrocarbures atteignent les côtes de la province de Zélande (sud-ouest des Pays-Bas) "d'ici deux à trois jours".

Entre-temps, il a été annoncé que le cargo accidenté transporte davantage de combustible et carburant qu'annoncé précédemment: 125 tonnes de diesel et 427 tonnes de fioul, dont 270 tonnes seraient encore intactes. Avec la marée basse, la fuite a cessé, mais la marée montante pourrait changer cela. Il reste également encore un risque que le bateau se renverse. "On travaille à la stabilisation, mais s'il chavire nous allons avoir des problèmes", indique le gouverneur. Une sorte de digue a déjà été créée autour du Flinterstar, mais du mazout parviendrait à se faufiler par dessous.

Les deux grandes taches de mazout qui flottent en mer du Nord se trouvaient en milieu d'après-midi à hauteur du parc éolien C-power, à plus de 20 kilomètres de la côte. Le produit est en train d'être aspiré.

Un débris flottant

Le gouverneur a encore précisé qu'un débris s'était détaché du cargo. Deux bateaux sont chargés de le récupérer, car ce débris flottant représente également un danger.

Fluxys a précisé mardi après-midi que le méthanier, avec lequel le Flinterstar était entré en collision "a pu accoster sans problème au Terminal GNL de Zeebrugge vers 9 heures". Il n'a subi que de légers dommages à la proue, est-il précisé. "Peu avant 15 heures, Fluxys a pu entamer les procédures habituelles en vue de décharger la cargaison de gaz naturel liquéfié dans les réservoirs de stockage du Terminal", précise la compagnie.

Le Flinterstar, un cargo néerlandais de 130 mètres de long, est entré en collision mardi matin avec le Al Oraiq, un méthanier de 315 mètres de long battant pavillon des Îles Marshall, à huit kilomètres des côtes belges, à un endroit très fréquenté.

Les deux bateaux ont été endommagés, mais si l'Al Oraiq a pu rejoindre le port belge de Zeebruges, le Flinterstar s'est échoué sur un banc de sable, sans sombrer donc, et a perdu une partie du pétrole qu'il transportait.

La dizaine de membres d'équipage du cargo a été secourue et emmenée au port de Zeebruges.Le Flinterstar se rendait à Bilbao, en Espagne alors que l'Al Oraiq se rendait à Zeebruges, selon les médias belges.

Bekijk meer video's van vtmnieuws op nieuws.vtm.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires