Olivier Mouton
Olivier Mouton
Journaliste politique au Vif/L'Express
Opinion

26/05/16 à 14:42 - Mise à jour à 15:41

Chère Wallonie adorée, tu te tires une balle dans le pied

En multipliant les grèves sauvages ou inaudibles, les syndicalistes francophones donnent raison à la N-VA. C'est absolument incompréhensible !

Chère Wallonie adorée, tu te tires une balle dans le pied

© Belga

La grève sauvage à la SNCB entamée mercredi soir pour protester contre... une diminution des jours de crédit des cheminots était déjà inaudible : ces récupérations s'apparentent quand même à des privilèges d'un autre temps et la prise en otage sans préavis des navetteurs en pleine période d'examens est un acte irresponsable.

Mais ce n'était visiblement qu'un zakouski. Jeudi matin, la CGSP a déposé un préavis pour une grève... au finish dans les services publics à partir du 31 mai : une expression jusqu'au-boutiste approuvée par l'aile francophone, mais rejetée par son homologue flamande - tout un symbole ! Quant au mouvement de grève longue durée dans les prisons surtout vivace du côté francophone, il n'est visiblement pas arrivé à son terme : les propositions du gouvernement, faites hier, ont déjà été rejetées à Saint-Gilles.

La protestation sociale prend des formes incompréhensibles en Wallonie, où les syndicats sont visiblement débordés par une base aux relents révolutionnaires - notamment noyautée par le PTB. Il fallait certes s'attendre à l'expression d'une exaspération croissante face au gouvernement Michel, qui ne change pas de cap et s'entête dans son approche ultra-libérale. Mais en s'exprimant de la sorte au sud du pays, les syndicalistes ne font en réalité que nourrir la politique qu'ils prétendent dénoncer. Et ils donnent des arguments à une N-VA qui n'en demandait pas tant. Une stratégie incompréhensible - pour autant que ce soit une stratégie....

Partager

La protestation sociale prend des formes incompréhensibles en Wallonie... C'est suicidaire!

Car on ne démontrerait pas autrement que la Wallonie ne fonctionne pas, qu'elle reste arc-boutée dans un conservatisme de mauvais aloi ou qu'elle ne comprend pas que le monde évolue. On n'illustrerait pas mieux la nécessité d'imposer un service minimum dans tous les services publics, tant ces actions à répétition sont l'expression d'un égoïsme collectif qui ne se soucie guère des conséquences. Et in fine, on ne prouverait pas autrement le besoin d'une régionalisation accrue de la SNCB, des prisons ou des services publics, tant les points de vue sont de plus en plus opposés entre le Nord et le Sud.

Chère Wallonie, tu te tires une balle dans le pied en braquant la suédoise fédérale dans ses convictions - qu'elles soient contestables ou non. Tu mines l'image de la Région et du pays au moment où l'on tente tant bien que mal de la redresser, après des mois calamiteux. Tu sapes tous les efforts accomplis par les forces vives régionales pour montrer que le redressement n'est pas un vain mot. Et tu te mets tout le monde à dos, à commencer par des navetteurs ou des usagers des services publics qui ne comprennent pas pourquoi ils sont traités de la sorte.

Chère Wallonie, comment l'action d'irresponsables coupés des réalités peut-elle provoquer autant de dégâts ? C'est incompréhensible... Et suicidaire !

En savoir plus sur:

Nos partenaires