Charles Michel réclame une sanction à l'égard du prince Laurent

07/08/17 à 15:14 - Mise à jour à 16:12

Source: Belga

Le Premier ministre Charles Michel entend infliger une "sanction proportionnelle" à l'égard du prince Laurent. Ce dernier a été photographié fin juillet à l'ambassade de Chine, lors d'une cérémonie marquant le 90e anniversaire de la fondation de l'armée chinoise

Charles Michel réclame une sanction à l'égard du prince Laurent

© Image Globe

Le 29 juillet, Laurent a mis sur son compte twitter une photo le représentant lors de cette cérémonie anniversaire.

Charles Michel va proposer au gouvernement de lancer une procédure à son encontre car Laurent s'est rendu à cet événement sans en informer ni le gouvernement, ni le Palais royal, selon le cabinet du Premier ministre. Cette sanction pourrait être une retenue partielle de la dotation 2017 du Prince, a précisé un porte-parole de M. Michel.

Le prince Laurent avait encore été convoqué en janvier par Charles Michel. Dans la foulée de différents incidents, le Premier ministre lui avait signifié qu'il ne pouvait plus rencontrer de dignitaires étrangers, au risque de perdre sa dotation annuelle de 308.000 euros par an.

Charles Michel a déjà évoqué le dernier incident en date avec le frère de Laurent, le roi Philippe. "C'est en concertation avec le Roi que Charles Michel a pris la décision de demander une sanction", a indiqué de son côté le Palais royal, précisant que le Roi a été consulté en tant que chef de famille. "La dotation n'est pas de la compétence du Palais, mais du parlement", précise-t-on.

Le prince a été tenu au courant de l'intention du gouvernement de lancer une procédure à son encontre. Il sera à nouveau reçu par le Premier ministre.

Peu avant que Charles Michel ne communique lundi sur une sanction éventuelle, la N-VA a plaidé pour une interruption de la dotation du Prince. "Cela ne va pas que Laurent reçoive de l'argent public et n'en fasse tout de même qu'à sa tête", a commenté le parlementaire Peter Buysrogge.

Lire aussi : Nouvelle polémique autour du prince Laurent ?

Nos partenaires