Campagne métiers techniques: le Forem s'excuse

04/01/17 à 18:27 - Mise à jour à 18:27

Source: Belga

Le service public wallon pour la formation et l'emploi (Forem) a présenté ses excuses mercredi pour avoir diffusé des "clichés inappropriés" dans une campagne pour des formations aux métiers techniques. Une annonce en particulier, jugée sexiste, a suscité nombre de réactions sur les réseaux sociaux, et a été retirée.

Cette annonce pour une formation au métier d'auxiliaire de ménage présente une fillette en tablier vichy, gant et chiffon à la main, bigoudis dans les cheveux, sous le slogan "Osez réaliser vos rêves... Devenez auxiliaire de ménage".

Le Forem a reconnu le caractère "inapproprié" de cette affiche. "Nous nous en excusons. Nous mettons en place des actions correctives afin d'éviter ce genre d'erreur à l'avenir."

L'affiche a été réalisée par le département de communication interne du Forem, afin de promouvoir les métiers techniques de manière "décalée", a confirmé à Belga l'administratrice générale du Forem Marie-Kristine Vanbockestal. "L'objectif était de faire sourire, en rappelant que l'on peut réveiller un rêve d'enfant".

Mais l'affiche controversée "illustre en effet un cliché sexiste, c'est maladroit", reconnaît la patronne du Forem. "Nos créatifs l'ont été un peu trop, ils ont manqué de sens critique."

D'autres affiches de la campagne montrent des petits garçons pour des formations au montage d'installations de chauffage et de sanitaires, ou au dessin technique et industriel, d'autres encore ne présentent pas d'images d'enfants.

Le Forem maintiendra les affiches "neutres", rappelant que l'une de ses missions décrétales est de lutter contre les pénuries de métiers, notamment dans les professions techniques.

Quant à la ministre wallonne de l'Emploi Eliane Tillieux, elle a réclamé à Mme Vanbockestal un rapport circonstancié expliquant comment une telle annonce a pu être publiée et sollicitant une révision de la procédure interne de validation des campagnes de communication.

"Je désapprouve totalement l'utilisation de clichés à caractère sexiste. Les pouvoirs publics doivent être d'une exemplarité sans faille dans la lutte contre tous les formes de discrimination", a commenté la ministre PS. Elle insiste aussi "pour que cet incident malheureux ne jette pas l'opprobre sur le Forem et ses travailleuses et travailleurs".

Selon la RTBF, 16 plaintes ont été déposées au jury d'éthique publicitaire, où ce dossier sera traité mardi prochain.

Nos partenaires