Ça va recogner au Parlement

13/10/15 à 10:18 - Mise à jour à 10:17

Source: Le Vif/l'express

Les acteurs sont en place pour un remake de la rentrée parlementaire de 2014. Ce mardi, N-VA et tax-shift vont faire sortir l'opposition de ses gonds. Mais en version soft...

Mardi 14 octobre 2014. Charles Michel, Premier ministre depuis trois jours, monte à la tribune d'une Chambre en fusion pour lire sa déclaration de politique générale. Mais le tumulte l'empêche, dans un premier temps, de prendre la parole. Laurette Onkelinx, cheffe de groupe PS, est survoltée. Le matin même, on a appris que Theo Francken, nouveau secrétaire d'Etat à l'Asile, a assisté à l'anniversaire de Bob Maes, ancien sénateur Volksunie condamné pour faits de collaboration. Ce n'est pas le premier incident lié à un ministre N-VA, en septante-deux heures seulement, et l'opposition appelle à sa démission. Tout en dénonçant un programme socio-économique "injuste". "Arrêtez votre cinéma, vous êtes de mauvais acteurs", tonne Denis Ducarme, chef de file MR. L'entrée en matière du gouvernement Michel a lieu dans une violence digne d'un film de Clint Eastwood.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires