Bruxelles Formation : "à 18 ans, beaucoup de jeunes ne savent ni lire ni calculer"

- Mis à jour le

Source: Le Vif

Le chômage à Bruxelles, qui prend des allures de bombe à retardement, sera l'un des enjeux majeurs des élections de l'an prochain. Chacun semble tout à coup prendre conscience de l'ampleur de la tâche.

Bruxelles Formation : "à 18 ans, beaucoup de jeunes ne savent ni lire ni calculer"

© Thinkstock

Le dernier tir de semonce vient du côté de Bruxelles Formation et de son directeur Michel Peffer, qui tire sa révérence après un bail de 17 ans à la tête de l'institution de formation professionnelle : "Nous ne faisons plus de la formation qualifiante mais de la remise à niveau par rapport aux connaissances censées être acquises à l'école. Je constate qu'à 18 ans, beaucoup de jeunes ne savent ni lire ni calculer."

Et de pointer un seul chiffre pour résumer l'échec de l'enseignement à Bruxelles : en 2012, 44 % des demandeurs d'emploi qui sont passés par Bruxelles Formation ont suivi une formation en langues. Le néerlandais se taille toujours la part du lion, représentant environ 42 % des cours de langues mais la formation en "français pour étranger" a connu une explosion inquiétante de 19 % à 39 % en un an. "Un grand nombre de stagiaires ont du mal à comprendre nos formateurs", se désole Michel Peffer.

O.F.

Les derniers articles en un clin d'oeil



Nos partenaires