Brussels Airlines censure une image du Musée des sciences naturelles, car elle pourrait heurter la sensibilité d'une partie de ses clients

07/05/15 à 11:07 - Mise à jour à 11:07

Source: De Standaard

Selon une information relayée par le quotidien De Standaard, la compagnie aérienne Brussels Airlines a refusé de publier une annonce du Musée des sciences naturelles bruxellois sous prétexte qu'elle pourrait choquer les passagers.

Brussels Airlines censure une image du Musée des sciences naturelles, car elle pourrait heurter la sensibilité d'une partie de ses clients

L'affiche destinée à promouvoir la Galerie de l'Homme © Musée des Sciences naturelles

L'affiche, destinée à promouvoir la nouvelle Galerie de l'Homme du musée, représente sept anthropoïdes qui doivent illustrer l'évolution humaine. Cependant, Brussels Airlines a fait savoir au musée qu'elle ne souhaitait pas la publier dans son magazine Inflight. La compagnie s'offusque de la nudité de nos ancêtres représentés sur l'affiche et craint que ses passagers musulmans et africains soient choqués par l'annonce.

Interrogé par De Standaard, le porte-parole de la compagnie aérienne, Geert Sciot, explique les raisons de ce refus. "Nous avons une règle stricte : pas de nudité dans le magazine. Brussels Airlines souhaite véhiculer une image neutre. Nous avons un public international et avons également des enfants à bord".

En outre, la compagnie aérienne craint que l'australopithèque noir à droite de l'image heurte la sensibilité d'une partie de ses clients. "Il n'y a pas d'explications sous la photo. Nous avons aussi des voyageurs musulmans et africains. S'ils ne connaissent pas le Musée des sciences naturelles, je peux m'imaginer que l'image peut les heurter".

Le musée bruxellois regrette la décision de Brussels Airlines. "Nous désirions justement briser le cliché d'un évolutionnisme linéaire. En outre, l'homme de Neandertal roux est le plus blanc de la photo. À sa droite se tient un homme moderne noir" déclare Yannick Siebens, le porte-parole du Musée de sciences naturelles qui a refusé de modifier son affiche pour la compagne aérienne.

Nos partenaires