Brownies & downieS, la chaîne qui fait "travailler" les trisomiques, bientôt en Belgique

29/06/15 à 10:38 - Mise à jour à 10:39

Source: De Standaard

Selon une information relayée par le quotidien De Standaard, la chaîne de restauration néerlandaise "Brownies & downieS" débarquera bientôt en Belgique. L'enseigne, qui compte 19 filiales aux Pays-Bas, emploie du personnel trisomique pour faire la vaisselle, servir les clients et tenir la caisse.

Brownies & downieS, la chaîne qui fait "travailler" les trisomiques, bientôt en Belgique

© iStock

Malgré la polémique suscitée par le nom de la chaîne considéré comme stigmatisant pour les personnes atteintes du syndrome de Down, les fondateurs comptent ouvrir une filiale à Anvers qui sera également baptisée "Brownies & downieS". La marque emploie 15 à 20 personnes trisomiques par filiale, souvent à temps partiel, ainsi qu'un certain nombre de personnes responsables de leur accompagnement. D'ici 2020, "Brownies & downieS" devrait compter pas moins de 70 établissements en Belgique et aux Pays-Bas.

Interrogé par De Standaard, le fondateur Thijs Swinkels réfute que le nom de son enseigne incite le public à se moquer de ses employés. "On ne se moque pas de notre personnel. La première fois, les gens viennent manger parce qu'ils aiment bien les trisomiques. Mais ensuite, ils continuent à venir parce que c'est bon" explique-t-il.

Cependant, comme les personnes trisomiques sont engagées à titre bénévole, elles ne sont pas payées. "Elles méritent une place sur le marché du travail régulier. Mais si elles signent un contrat de travail, elles perdent leurs indemnités. Et c'est un trop grand risque pour des personnes dont on ignore combien de temps elles peuvent supporter de travailler" explique Allard Claessens de l'Association du syndrome de Down flamande (Downvereniging Vlaanderen).

En savoir plus sur:

Nos partenaires