Bourgeois scandalisé de la gestion "inappropriée" de l'administration

01/04/15 à 11:09 - Mise à jour à 11:09

Source: Belga

Le ministre-président flamand Geert Bourgeois s'est dit scandalisé mercredi par la gestion "inappropriée" des recettes fiscales par l'administration fédérale. On n'avait pas encore entendu le gouvernement flamand après l'annonce faite par le fédéral d'une moins-value de 750 millions d'euros pour les Régions résultant des calculs du SPF Finances pour l'application de la nouvelle loi de financement des entités du pays.

Bourgeois scandalisé de la gestion "inappropriée" de l'administration

© Karl

"La correction tardive du montant de l'impôt des personnes physiques à verser aux Régions relève d'une gestion inappropriée de l'administration fédérale", a estimé le ministre-président N-VA à son arrivée au Lambermont, la résidence du Premier ministre, où se tient une réunion du comité de concertation.

Selon Geert Bourgeois, le fédéral se moque de la Flandre qui avait confectionné un budget prudent et s'était réservé un petit matelas. Il s'agit à présent de trouver des solutions. Avec les nouvelles règles comptables, l'équilibre du budget flamand est à présent sérieusement menacé, constate-t-il, cela en raison "du manque de correction du fédéral".

Le vice-Premier ministre fédéral N-VA Jan Jambon a pour sa part répété qu'il n'était pas surpris, son parti ayant voté contre une loi de financement dont il avait dit qu'elle s'avérerait néfaste pour la Flandre. "Nous avons toujours dit que la loi de financement était une mauvaise loi. On constate aujourd'hui qu'il y a effectivement des problèmes", a-t-il souligné.

Les recettes allouées aux Régions sont dorénavant beaucoup plus instables, a souligné M. Bourgeois alors qu'auparavant les dotations étaient fixes. Le ministre wallon du Budget Christophe Lacroix s'est une nouvelle fois offusqué mercredi sur La Première (RTBF) de la manière d'agir du fédéral, exigeant des explications approfondies et assurant que l'administration avait admis des erreurs de calcul, ce que conteste le fédéral.

La moins-value est d'environ 250 millions d'euros pour la Wallonie, 105 millions d'euros pour Bruxelles et quelque 400 millions d'euros pour la Flandre. Grâce à cette situation, le fédéral a pu réaliser un contrôle budgétaire beaucoup moins douloureux que prévu.

En savoir plus sur:

Nos partenaires