Bientôt des villes sans camions poubelles ?

20/02/14 à 11:20 - Mise à jour à 11:20

Source: Le Vif

Dans 10 ans, les Anversois devront apporter eux-mêmes une grosse partie de leurs déchets dans des "rues de tri". La ville veut diminuer de 80% la récolte des déchets à domicile.

Bientôt des villes sans camions poubelles ?

© Nicolas Lambert / AFP

À partir de janvier 2015, il ne roulera plus de camions poubelles dans deux quartiers d'Anvers. Si l'expérience est concluante, le reste de la ville devrait suivre. Les rues du tri ne sont pourtant pas neuves puisqu'elles " concernent déjà plus de 10.000 familles qui utilisent les 55 rues de tris" précise Heylen, échevin à la ville d'Anvers . La nouveauté consiste à supprimer le ramassage classique par les éboueurs. L'idée est que dans 10 ans, 80% des déchets ménagers ne seront plus récoltés devant chez soi par les camions poubelles. Les habitants devront les apporter eux-mêmes dans une "rue de tri" ou l'on trouvera des bulles à déchets. C'est ce que vient de décider le conseil communal, révèle la Gazet van Antwerpen. 230 rues de tri

Lorsqu'on aura étendu le test à ces deux quartiers, plus de 30% des déchets ménagers seront déjà récoltés via les rues de tri. Si le test est un succès, on étendra ce système à toute la ville". 90% des habitants auront alors à maximum 150 mètres une rue de tri. Pour cela plus de 230 centres de tri supplémentaires devront être installés ce qui représente un coût de 22 millions. Selon l'échevin "les habitants devraient être gagnants puisqu'ils ne payeront plus que pour leurs déchets et qu'ils peuvent déposer leurs déchets quand ça les arrange. Plus besoin d'attendre le jour des poubelles". Toujours selon lui le système ne devrait pas non plus poser de problème aux personnes à mobilité réduite : "ces personnes mettent aussi leurs poubelles dehors ou font appel à leur voisin. Ces bulles ne sont pas plus éloignées que le supermarché ou la banque."

Ces bulles de tri pourront être ouvertes par les habitants avec l'aide d'un pass. Ils pourront ensuite y déposer leurs déchets triés. On jette le tout sans sacs dans les bulles. Les déchets arrivent ensuite dans un container placé sous la bulle. Seul le centre historique n'en sera pas pourvu puisqu'il est impossible d'y installer des containers souterrains.

Les éboueurs font grève

L'article de la Gazet Van Antwerpen a quelque peu surpris les éboueurs anversois. Même si l'échevin assure que ce projet ne mettra pas l'emploi des éboueurs en périls, ceux-ci ont entamé un mouvement de grève dans la foulée de l'article. La suite des actions devrait être déterminée par ce qui sera dit lors de la réunion d'information qui aura lieu ce matin.

Nos partenaires