Ben Weyts, premier ministre du rail flamand

22/12/17 à 08:58 - Mise à jour à 08:57

Source: Le Vif

Le responsable N-VA de la Mobilité enfile avec ravissement la tenue de premier machiniste d'une politique ferroviaire flamande, régisseur en chef de treize investissements fédéraux mais fixés et cofinancés par la Flandre. Fier de pouvoir ainsi rendre le rail un peu moins belge. "Dat is historisch."

Il jubile. Il pavoise. Il dit avoir rendez-vous avec l'Histoire. Il n'est pas loin de se prendre pour le tout premier ministre des chemins de fer flamands. La semaine dernière, aux députés nordistes agréablement surpris, le N-VA Ben Weyts, en charge de la Mobilité au sein du gouvernement régional flamand, annonçait avoir une nouvelle sensationnelle à glisser sous le sapin : "Pour la première fois dans l'histoire, la Flandre va s'asseoir au volant de la politique ferroviaire. Dat is historisch."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires