Belgique : l'égalité des femmes et des hommes "pas encore acquise"

08/12/15 à 13:45 - Mise à jour à 13:45

L'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes dénonce les discriminations basées sur le sexe dans le domaine du travail, dans son rapport d'activités 2014.

Belgique : l'égalité des femmes et des hommes "pas encore acquise"

© iStock

Pour l'année 2014, le nombre de plaintes est en légère diminution de 6% par rapport à l'année précédente. Les demandes d'informations juridiques ont quant à elles augmenté de 55% par rapport à 2013.

"Peu de victimes de discrimination fondée sur le sexe osent déposer plainte"

La diminution des plaintes combinée avec l'augmentation des demandes d'information est révélatrice selon l'Institut . Cela reflète " un phénomène déjà relevé dans diverses études à savoir que peu de victimes de discrimination fondée sur le sexe osent déposer plainte. Les femmes, qui en sont majoritairement victimes et des formes les plus graves, sont peu nombreuses à faire respecter leurs droits, contrairement aux hommes qui déposent plainte plus facilement pour des discriminations plus souvent symboliques que grave". Pour Michel Pasteel, directeur de l'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes, c'est la preuve que cette égalité n'est "contrairement aux idées reçues, pas encore acquise ".

Sur l'ensemble des notifications, près de 10 % émanent de personnes transgenres, qui sont particulièrement discriminées en raison de l'adaptation de leur sexe, de leur identité de genre ou expression de genre en Belgique.

Discrimination au travail

La majorité des plaintes introduites en 2014 concernent le domaine du "travail". Plus de 70% des notifications relatives au travail ont été introduites par des femmes.

Une femme sur trois se sent discriminée au travail, ressort-il d'un baromètre de l'émancipation réalisé par l'association Amazone et publié dans le quotidien Le Soir. Sur les 1.092 hommes et femmes interrogés dans le cadre de l'étude d'Amazone, une femme sur trois estime qu'être une femme est un élément négatif pour faire carrière. Les hommes estiment qu'être un homme est un avantage.

Belgique : l'égalité des femmes et des hommes "pas encore acquise"

© Institut pour l'égalité des femmes et des hommes

C'est le cas notamment des discriminations à l'égard des femmes enceintes. Ces dernières sont victimes de discriminations concernant l'embauche (13 %), les conditions d'emploi (26 %) et la fin de la relation de travail (48 %), selon les chiffres de l'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes. Il y a également plus de plaintes sur la discrimination relative à la fécondation in vitro. "Les discriminations fondées sur le sexe à l'encontre des femmes enceintes ou à leur retour de congé de maternité relèvent d'une problématique sociétale majeure ", explique Michel Pasteel. La raison est que peu de femmes connaissent leurs droits à ce sujet. De plus, nombreuses sont celles qui n'osent pas porter plainte par peur de perdre leur emploi, ou encore car elles pensent que ces discriminations sont "normales".

Concernant le congé de maternité, près de quatre hommes sur dix estiment que 15 semaines de congé de maternité sont suffisantes, alors qu'elles ne sont que 26% des femmes à le penser, révèle l'enquête d'Amazone. L'écart est sensiblement le même sur la longueur actuelle du congé de paternité : 35 % des hommes jugent que 10 jours suffisent (pour 22 % des femmes).

Nouvelles législations

Trois modifications importantes ont été apportées à la législation belge en 2014, pour donner des outils supplémentaires pour lutter contre les discriminations structurelles.

Premièrement, une loi pour étendre la lutte contre la discrimination entre les femmes et les hommes à l'identité de genre et à l'expression de genre. Deuxièmement, une modification du Code civil pour assurer l'égalité de l'homme et de la femme dans le mode de transmission du nom à l'enfant et à l'adopté. Et enfin, une loi tendant à lutter contre le sexisme dans l'espace public et qui modifie une loi tendant à lutter contre la discrimination afin de pénaliser l'acte de discrimination.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires