Anvers veut privatiser l'aide aux sans-abri

26/05/16 à 08:40 - Mise à jour à 08:39

Source: Belga

Le conseil communal d'Anvers a approuvé les plans de l'échevin des Affaires sociales, Fons Duchateau (N-VA), pour permettre aux sociétés privées de dispenser des services sociaux, en ce compris l'aide aux sans-abri. Les SDF sont inquiets et ont prévu de mener des actions, indique jeudi le journal De Standaard.

Anvers veut privatiser l'aide aux sans-abri

© Belga

Les sans-abris craignent que les gains priment sur la qualité des soins. Ils ont déjà récolté 2.800 signatures au bas d'une pétition et mèneront des actions lundi devant le Conseil communal.

Les partis d'opposition Groen et PVDA (PTB) partagent les inquiétudes des sans-abri. "La commercialisation signifie que, tous les trois ans, une nouvelle société pourrait organiser des soins, alors que l'établissement d'une relation de confiance est crucial pour les sans-abri. Le personnel du Centrum voor Algemeen Welzijnswerk (CAW) le fait depuis 60 ans. Avec de très bon résultats", estime Lise Vandecasteele, conseillère au CPAS pour le PVDA et médecin.

"Le CAW ne travaille pas mal, mais il n'y a pas assez de mouvement dans la société entière", s'est défendu M. Duchateau. "Le CAW pourra aussi se porter candidat et la chance qu'il soit désigné est réelle; il a le gros avantage de l'expérience. Mais ne nous voulons plus que le service soit automatiquement assuré par lui."

La Ville d'Anvers, dirigée par Bart De Wever (N-VA), est la première en Belgique à privatiser les soins aux sans-abris.

En savoir plus sur:

Nos partenaires