André Antoine: "La Wallonie n'a pas de leçon à recevoir des patrons flamands"

08/06/11 à 08:56 - Mise à jour à 08:56

Source: Le Vif

Le président des patrons flamands affirmait mardi que la Wallonie vit au-dessus de ses moyens à cause de la générosité de la Flandre. De quoi mettre le ministre André Antoine en colère, lui qui gère le budget de la Wallonie et de la Communauté française.

André Antoine: "La Wallonie n'a pas de leçon à recevoir des patrons flamands"

© Belga

Le ministre wallon et de la Communauté française du Budget André Antoine estime que la Wallonie n'a pas de leçons à recevoir de l'organisation patronale flamande Voka, dont le président Luc De Bruyckere a affirmé mardi que la Wallonie vit "au-dessus de ses moyens" grâce à la générosité de la Flandre. Selon M. Antoine, ces propos relèvent d'une totale méconnaissance de la situation économique wallonne, voire d'une interprétation intentionnellement erronée de certaines études.

Ainsi, lorsque M. De Bruyckere parle d'un déficit primaire wallon de 6 milliards d'euros, il cite des chiffres issus d'une étude académique qui ne reflète en rien les chiffres réels car elle présente ce que serait le déficit primaire de la Wallonie en cas de scission de la Belgique. Le déficit primaire de la Wallonie en 2010 est en vérité de l'ordre de 210 millions, précise le ministre du Budget.

Il met aussi en exergue la loyauté de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, qui se sont engagées à restaurer en 2015 l'équilibre budgétaire des deux entités et à ramener, avec les autres entités, le déficit de la Belgique au seuil des -3% du PIB dès 2012. L'engagement a été tenu et même amélioré, ajoute-t-il.

Ces propos sont révélateurs d'une totale méconnaissance de la réalité en Wallonie au regard des nombreux paramètres économiques encourageants dont la Région peut se féliciter aujourd'hui, affirme encore le ministre wallon.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires