Alost : les enfants ne peuvent plus jouer en rue

08/08/14 à 11:14 - Mise à jour à 11:14

Source: Le Vif

Désormais, les enfants qui habitent la rue De Schrijver à Alost n'ont plus le droit de jouer sur la route. La décision de la ville prise après plusieurs plaintes déposées auprès de la police par des voisins suscite la polémique sur les réseaux sociaux.

Alost : les enfants ne peuvent plus jouer en rue

© Belga

Le père d'un petit garçon de 8 ans ne cache pas sa colère. Selon lui, le couple de retraités qui a porté plainte ne supporte pas de voir les enfants rouler à vélo ou jouer au football dans la rue.

Ces derniers donnent une autre version des faits. "Nous habitons ici depuis 40 ans et nous n'avons encore jamais vécu ce genre de situations" expliquent-ils au quotidien Het Nieuwsblad. "J'appelle l'agent de quartier jusqu'à cinq fois par jour pour lui demander de faire cesser ces enfants de jouer au football. En face, plusieurs carreaux ont déjà été brisés. Qui doit rembourser ces dégâts ?"
Suite à ces plaintes, la police a interdit aux enfants riverains de jouer dans la rue. "Les policiers se sont rendu compte d'un problème lié à la sécurité routière, explique le bourgmestre Christoph D'Haese (N-VA) à la RTBF. D'après ses dires, il s'agit d'une décision uniquement liée à la sécurité.

Le bourgmestre propose d'instaurer une rue réservée aux enfants interdite aux voitures certains moments de la semaine.

Selon l'article 31 de la Convention relative au droit de l'enfant adoptée par l'ONU en 1989, les enfants ont pourtant "le droit de se livrer au jeu et à des activités récréatives propres à leur âge".


En savoir plus sur:

Nos partenaires