Alain Simons dérape sur Vivacité: Unia ouvre un dossier et le CSA une instruction

23/11/16 à 14:16 - Mise à jour à 14:15

Source: Belga

Unia, l'ex-centre interfédéral pour l'Égalité des chances, a décidé mercredi d'ouvrir un dossier concernant certains propos tenus par Alain Simons à l'encontre de la communauté du voyage sur l'antenne de Vivacité Charleroi mardi, a-t-il indiqué à Belga, confirmant une information parue sur le site internet de La Dernière Heure et de La Libre Belgique.

Alain Simons dérape sur Vivacité: Unia ouvre un dossier et le CSA une instruction

Alain Simons © Belga

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) indique pour sa part avoir ouvert une instruction sur "une possible incitation à la haine et à la discrimination". "Il est clair que les propos tenus par Alain Simons, personnalité publique, renforcent les stéréotypes émis à l'encontre de la communauté des gens du voyage", affirme Unia. "Et plus on renforce les stéréotypes, plus on se dirige vers de la discrimination". Plusieurs médias rapportent que l'animateur de Vivacité Charleroi a informé ses auditeurs, mardi à 6h37, de "la présence de Gitans dans la région de Loverval, Gerpinnes, Somzée et les environs. (...) Voilà faites attention, on ne sait jamais, fermez bien les portes. Si vous avez des trucs volables chez vous, faites attention".

"Nous avons décidé d'ouvrir un dossier par auto-saisine pour les propos tenus", explique Unia. "Nous allons, d'une part, analyser les propos au regard de la loi et, d'autre part, nous avons déjà pris contact avec la personne en charge de la diversité au sein de la RTBF." Unia attend désormais la réaction de la hiérarchie du service public avant d'aller plus loin. Le CSA, lui, a décidé d'ouvrir une instruction pour une "possible incitation à la haine et à la discrimination d'une communauté". Elle concerne la RTBF, l'éditeur responsable. "Si, à l'issue de son analyse, le secrétariat d'instruction devait conclure qu'une infraction est constituée, il déposera un dossier d'instruction devant le Collège d'autorisation et de contrôle du CSA. Ce dernier prendra alors une décision finale, après avoir entendu les arguments de la RTBF", précise le communiqué du CSA.

En savoir plus sur:

Nos partenaires