Agriculteurs : les barrages filtrants ont été levés

19/08/15 à 15:49 - Mise à jour à 15:49

Source: Belga

Les barrages filtrants des agriculteurs perturbant la circulation dans le sud du pays ont été levés vers 14h00, a confirmé le cabinet du gouverneur de la province du Luxembourg, Bernard Caprasse.

Agriculteurs : les barrages filtrants ont été levés

© Belga

L'action s'est très bien déroulée et est un succès selon Victor Thines, du syndicat MIG, l'association de producteurs de lait belges (Milcherzeuger Interessengemeinschaft), à l'origine de la mobilisation. Les producteurs de lait ont levé dans l'après-midi leurs barrages filtrants le long de la E411 Bruxelles-Luxembourg, à hauteur de la sortie 29 à Habay, et sur la N4 à hauteur de Warnach-Fauvillers. Les déviations ont aussi été levées, et le trafic est en cours de normalisation dans les deux sens sur ces axes, indique le cabinet du gouverneur de la province du Luxembourg. Toutefois, quelques ralentissements sont toujours possibles en raison d'une opération escargot menée par des agriculteurs entre Warnach et Bastogne, précise le cabinet. Touring Mobilis estime que le temps de parcours est encore allongé de 20 minutes en direction de Bastogne sur la N4, et de 30 minutes sur la E411 en direction de Namur. La mobilisation est une réussite selon Victor Thines, du syndicat MIG, puisque aucune échauffourée n'a été déplorée. Environ 60 tracteurs et 150 personnes étaient présents sur le barrage filtrant de Habay a-t-il estimé. "Nous avons essayé d'ennuyer le moins possible les gens et espérons avoir influencé l'opinion publique pour souligner qu'on est dans la dèche. Environ 75% des automobilistes étaient avec nous. Nous verrons si cela a eu de l'impact sur nos ministres ou à l'Europe." Mardi soir, plusieurs centaines d'agriculteurs avaient déjà bloqué les bâtiments d'Aviapartner et de Qatar Airways à Liège Airport. Par ce mouvement de grande ampleur, les agriculteurs entendent maintenir la pression sur les dirigeants politiques avant la réunion européenne prévue le 7 septembre prochain. Le secteur déplore la chute des prix du lait jusqu'à 25 centimes le litre. C'est le résultat d'une politique laitière qui mise sur l'exportation et la surproduction, estiment les producteurs de lait européens qui réclament une réforme du système pour stabiliser le marché. "On voit bien que la grogne est européenne, ce n'est pas en Belgique", souligne M. Thines alors que des mouvements similaires ont eu lieu au Royaume-Uni et en France ce mois-ci. "Il faut mettre une régulation en place, sans quoi les crises vont se répéter tous les deux ou trois ans", met en garde M. Thines. Vendredi, l'Agrofront (Boerenbond, ABS, FWA et FJA) se réunira pour tenter de dégager un texte commun à présenter aux ministres régionaux et fédéral la semaine prochaine. Une réunion de concertation est en effet programmée le mercredi 26 août pour préparer le conseil extraordinaire des ministres européens de l'Agriculture.

En savoir plus sur:

Nos partenaires