21 juillet : le roi appelle à un nouvel équilibre institutionnel

20/07/10 à 13:46 - Mise à jour à 13:46

Source: Le Vif

Préparer de nouvelles formes de vie commune, résoudre les questions épineuses qui ont divisé et trouver un nouvel équilibre entre fédéral et entités fédérées, telles sont les perspectives d'avenir pour le pays évoquées aujourd'hui par le roi dans son traditionnel discours à l'occasion de la fête nationale du 21 juillet.

21 juillet : le roi appelle à un nouvel équilibre institutionnel

© Belga

Albert II a également appelé au redressement de l'économie et de l'emploi, salué le partenariat entre la Belgique et le Congo et évoqué la présidence belge de l'Europe.

Constatant que la Belgique a été secouée par des tensions communautaires et des élections qui ont mené à d'"importants glissements politiques", le roi estime qu'il importe de se tourner vers l'avenir. Il y a lieu de préparer pour nos Régions et Communautés "de nouvelles formes de vie commune où chacun se sent bien, de résoudre les questions épineuses qui ont divisé, et de trouver de nouveaux équilibres entre le fédéral et les entités fédérées".

Sur les plans social et économique, le roi a cité trois défis: la nécessité de relever le taux d'activité de la population pour préserver la sécurité sociale, de retrouver l'équilibre budgétaire en 2015 pour garantir la solidité de notre économie et de renforcer la compétitivité pour sauvegarder et promouvoir l'emploi.

Evoquant le voyage royal au Congo, Albert II a souligné que la Reine et lui ont été très touchés par l'accueil chaleureux qu'ils y ont reçu et rend hommage au courage et à la persévérance de la population, une population où le rôle des femmes, qui ont été par ailleurs victimes de graves violences dans certaines régions, mérite d'être souligné.

Le roi salue au passage le travail réalisé au Congo par des compatriotes: coopérants, religieux, hommes d'affaires. Il dit aussi espérer que le nouveau partenariat proposé aux autorités congolaises pourra contribuer à consolider la paix en Afrique centrale.

Le discours du roi évoque encore la présidence belge de l'Europe, soulignant que ses objectifs ne peuvent constituer des voeux pieux et doivent être accompagnés de mesures d'exécution concrètes. Le roi, la reine et plusieurs membres de la famille royale participeront à plusieurs réunions et séminaires européens sur de sujets spécifiques, a-t-il annoncé.

Le message d'Albert II se termine par un appel au dialogue constructif, tant à l'intérieur de la Belgique, qu'entre les Etats européens et entre notre pays et le Congo.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires