Un nouveau carburant bio chez Mercedes

04/02/14 à 17:10 - Mise à jour à 17:10

Source: Le Vif

Le rêve de pouvoir un jour extraire des carburants de sources renouvelables se concrétisera-t-il un jour? Mercedes-Benz y croit et coopère avec Clariant et Haltermann, entreprises spécialisées dans les produits chimiques, afin d'utiliser du bioéthanol de seconde génération dans un test de flotte sur route.

Un nouveau carburant bio chez Mercedes

Dans le cadre de ce projet pilote, les réservoirs sont remplis d'un nouveau biocarburant : le sunliquid20, un supercarburant composé à 20% d'éthanol cellulosique. Sa particularité? Il est produit à partir de déchets agricoles comme la paille. Au cours des 12 prochains mois, les véhicules de la flotte d'essai Mercedes-Benz pourront utiliser ce nouveau carburant en s'approvisionnant dans une station service interne à l'usine de Stuttgart-Untertürkheim spécialement mise en place pour ce projet. Ce carburant, dont l'indice d'octane (NOR) est supérieur à 100, garantit un haut niveau de rendement. L'éthanol issu de la cellulose est un bioéthanol de seconde génération produit à partir de déchets agricoles, tels que la paille de blé. Autrement dit, ce carburant ne concurrence pas la production alimentaire ni la production d'aliments pour animaux, et, comparé aux combustibles fossiles, il réduit considérablement les émissions de CO2. A l'échelle de la planète, et donc en Allemagne aussi, une grande part des déchets agricoles est inutilisée. Chez Mercedes, on estime que, grâce à l'éthanol cellulosique, environ un quart de la demande européenne de carburant prévue d'ici à 2020 pourrait être satisfaite. Le carburant composé à 20% d'éthanol peut déjà être utilisé dans les moteurs essence les plus récents de la gamme Mercedes-Benz BlueDirect. (Belga)

Nos partenaires