Ma biographie

Vlinks aspire à une Flandre, indépendante, inclusive, sociale, équitable et riche, où chacun se sent chez soi.

"Le consumérisme est le nouvel opium du peuple"
"Le consumérisme est le nouvel opium du peuple"
"Le consumérisme est le nouvel opium du peuple"
"Le consumérisme est le nouvel opium du peuple"
"Le consumérisme est le nouvel opium du peuple"
"Le consumérisme est le nouvel opium du peuple"
"Le consumérisme est le nouvel opium du peuple"
"Le consumérisme est le nouvel opium du peuple"
22224631Certains commentaires sur ce forum doivent être relus à la lumière des évènement de Paris. "Dieu est grand"...2015-11-14 08:28:46Pascal Vandepiperzele224547@Robert Stainier : dois-je vous rappeler que ce ne sont pas les religions "d'amour" qui ont brisé les chaînes de l'esclavage, défendu l'égalité des droits, offert la liberté aux hommes, mais bien les révolutionnaires contre l'église ?... -Malheureusement, le spectacle du monde et ce que j'ai lu dans la Bible, Coran, Torah, ne m'assurent absolument pas qu'il existe un dieu véritablement bon !... Certes dieu (peu importe lequel) n'a pas besoin de l'existencec'est plutôt l'existence (angoisse irrationnelle humaine et ignorance obligent !) qui a besoin de dieu...P.S. Je ne suis pas convaincu qu'un lapin, chat, chien, pieuvre etc...soient moins bien réussis que la seule "créature divine" : l'homme !2015-11-13 23:14:47alessandro pendesini224539"la religion est ce qui distingue l'homme de l'animal"??? est ce la tout ce qui nous différencie?? "mon Dieu", pauvre de nous. ce n'est pas la religion qui nous différencie, mais bien l'autoréflexion, tout simplement. et ca n'a rien à voir avec la religion, sauf bien sur pour ceux qui le veulent. De la meme manière: Dieu est "énergie, Dieu est "tout". Ben alors appeler "ca" de l'énergie et un "tout": on a dejé des mots pour appeler ces choses ainsi. Inutile d'en inventer un qui serait "Dieu".2015-11-13 21:58:50Pascal Vandepiperzele224537je lis les prétendus bienfaits de la religion dans différents commentaires: non seulement ces affirmations sont totalement fausses, mais en plus cela n'en fait pas une vérité pour autant. la seule vérité seraient des preuves. Orla science démontre jour après jour, et sans aucun doute, les fumisteries inventées les unes après les autres au cours du temps, avec un et un seul objectif: asservir le peuple.2015-11-13 21:54:51Pascal Vandepiperzele224533si je comprends bien: puisque la société est en manque de sens, il faut donc lui en "donner" un, meme si celui-ci est dénué de tous fondements: une religion. absurde. si on veut donner du sens à la société et aux individus, il faut les éduquer, pas leur raconter des histoires de saint nicolas et de père noel. il ne faut pas être expert pour démanteler les techniques manipulatoires utilisées dans ce texte pour nous vendre une telle soupe.2015-11-13 21:51:33Pascal Vandepiperzele224457@ Mr pendesini. La religion est ce qui distingue l'homme de l'animal. C'est encore plus vrai au regard des dernières découvertes sur l'intelligence et le comportement des animaux, et pas seulement des singes. Dès le début la religion a essayé d'expliquer l'inexpliquable, et de permettre d'accepter la mort. Mais aussi de tout temps des ambitieux ont détourné la religion à leur profit, comme moyen très facile pour asservir leurs semblables. C'est ce qui contribue à la mauvaise réputation des religions, voire à leur rejet, alors qu'elles ne sont nullement en cause. Dans les premiers temps de l'humanité la religion fut même un facteur de progrès, comme lorsque des offrandes se sont mise à germer et croître, ouvrant la voie à l'agriculture.2015-11-13 18:48:40Robert STAINIER224425.....Supprimons la religion, et nous retournerons dans un monde inhumain avec ses conséquences effroyables... Daniel Roelandt Dixit !...Seulement ce brave monsieur oublie de dire que dans les prisons du monde entier la très grande majorité des détenus n'est pas athée mais croyante, principalement monothéiste !! (excepté les Témoins de Jehova)... Personne à ce jour n'a pu démontrer rationnellement qu'un croyant vit mieux ou est plus heureux qu'un athée, pas plus qu'un homme ivre est plus heureux qu'un homme sobre...P.S. Le savoir-vivre humain ne provient pas de la religion, il la précède...Pour gouverner la nature, il faut la comprendre et, pour ce faire, l'étudier, l'observer, expérimenter et non sacraliser. C'est d'ailleurs ce qui nous permet de passer de l'enfance à l'âge adulte.....2015-11-13 18:06:45alessandro pendesini224179A monsieur le journaliste ... personne ne veut bannir la religion de la société ... nous voulons simplement qu'elle reste à sa place . Celle de la sphère privée et surtout volontaire ... il est temps d'en finir avec des cours de religion pour apprendre à des bambins à croire à des mensonges ... il est temps d'en finir avec des ponctions d'argent chez ceux qui ne veulent pas participer à ce cinema millénaire ... il est temps d'en finir avec l'influence forcée sur nos vies d'écrits vieux de deux milles ans : si je veux manger du cochon, boire de l'alcool,porter une minijupe et porter un préservatif ,cela ne doit pas être jugés et interdits par les croyants2015-11-13 12:50:29Marcel Brada223963Le consumérisme est l'aboutissement logique de notre évolution .On sait que l'homme est devenu religieux très tôt, avant les progrès techniques.C'est ce qui nous différencié du singe, notre branche collatérale. Supprimons la religion, et nous retournerons dans un monde inhumain avec ses conséquences effroyables. Certains l'avaient prédit" le 21 siècle sera religieux ou ne sera pas"2015-11-13 07:36:00Daniel Roelandt223883.... en accueillant ces gens dans notre système pluraliste??? Vous connaissez beaucoup de systèmes pluralistes qui vivent en paix? Et avec des musulmans? Ces gauchistes proclament n'importe quoi sans avoir des preuves. Moi je connais surtout beaucoup de pays et des régions avec des tensions énormes a cause du pluralisme. Balkan, Liban, Syrie, Irak, ....2015-11-12 22:40:01Jef Dubois223879Vlinks aspire à une société inclusive et sociale où chacun se sent chez soi??? C'est fou ce que la Belgique a fait comme progrès dans ce domaine. Avec tous ces immigrants le Belge ne se sent PLUS chez soi, mais avec l'introduction de la nouvelle religion de islam, tout va s'arranger.2015-11-12 22:32:04Jef Dubois223805Voilà trente ans au moins qu'on le sait... Que voilà un titre racoleur !2015-11-12 20:41:09Claudine SOHIER223759Je cite : "Vlinks aspire à une Flandre, indépendante, inclusive, sociale, équitable et riche, où chacun se sent chez soi" ... Y compris les pauvres ? Il me semble par ailleurs paradoxal d'aspirer à une Flandre "riche" tout en dénonçant le fric et le consumérisme. A moins qu'il ne faille comprendre "riche de valeurs" (autres que le fric), mais on ne précise pas vraiment quelles valeurs. Quelque chose me déplaît profondément dans cet article : on a l'air de dire que l'absence de religion induit nécessairement le fric, l'individualisme forcené et le consumérisme abrutissant. Faux, je suis athée et pourtant j'ai des valeurs qui ne sont ni l'individualisme forcené ni le consumérisme abrutissant. J'ai renoncé à la sacro-sainte voiture, la dictature de la mode et la publicité m'insupportent, et je ne me précipite pas à l'Apple Store pour acheter le dernier modèle d'I-Phone, d'I-Pad ou d'I-Machin !2015-11-12 19:30:38Eric Bauwens223741Il est illusoire de chercher à combler un manque à être par un plus à avoir !2015-11-12 18:58:33Michel PIERONT223737Naitre....consommer ...mourir !! (et ce dernier point...est encore une...chose soumise au consumérisme )2015-11-12 18:48:14oli lion223733la société basée sur la consommation sans modération apporte beaucoup de déceptions et d'échecs surtout chez les jeunes, Les personnes qui vivent en fonction d'une autre vie après la mort , ne sont pas soumis à ce besoin de consommer et éprouvent un bonheur sur cette terre que le sociétés modernes ne peuvent donner . L'exemple le plus simple est celui du fumeur qui a réussi à se séparer de la cigarette ,, le personnes qui n'ont pas besoin d'une grosse voiture , d'une grande maison , d'aller au cinéma , au restaurant .....2015-11-12 18:46:50daniel buxant223717Oui mais la consommation boulimique et le besoin de toujours posséder plus, ( surtout plus que le voisin) sont le résultat de notre évolution qui fait d'ailleurs que ceux qui vivent en moyenne le plus longtemps sont les riches bien portants. Les religions apportent à l évidence ( très actuelle ) le confort de certitudes très contestables et la philosophie des lucidités très inconfortables qu'il faut être capable d'assumer.2015-11-12 18:39:25alain d'haene223621m bartier a la vision la plus confuse -hélas la plus répandue- des religions. les mettre en concurrence avec une science qui les aurait supplantées relève de la divagation mystificatrice. d'abord ce ne sont pas "les grandes civilisations" mais TOUTES les sociétés humaines qui se sont bâties sur les religions. ensuite, les religions n'ont pas pour fonction primaire "d'expliquer" quoi que ce soit (comme si l'humain était foncièrement cet être rationnel -en fait UTILITARISTE- construit par la modernité) mais de donner du sens à l'existence mortelle (laquelle est la condition propre à l'humain: avoir conscience de sa propre mort à venir), ce qui n'est pas du tout la même chose. la modernité et sa fumeuse rationalité scientifique, c'est-à-dire son utilitarisme (la valeur ne vient que de la possibilité de production et de consommation), ont justement détruit cette possibilité de sens. enfin, le consumérisme a justement accaparé la fonction d'asservissement qui apparten2015-11-12 16:59:24jérôme d'hondt223609""Le consumérisme est le nouvel opium du peuple" Complètement faux : c'est le sport ". sauf que le sport n'est rien d'autre qu'une forme de consumérisme. à coté de cela, l'obsession pour les modes vestimentaires, les voitures, les joujoux technologiques, la décoration, les voyages touristiques, les loisirs etc etc, constitue bel et bien l'unique horizon que notre société nous impose. comme on le voit avec cette réflexion niaise de strepenne (une habituée), le déni de l'asservissement reste le principal moteur de celui-ci.2015-11-12 16:44:59jérôme d'hondt223597Toutes les grandes civilisations se sont construites sur les religions. La nôtre est ou plutôt était, assurément judéo-chrétienne. Mais les religions se sont souvent construites sur l'ignorance, en venant expliquer l'inexplicable (l'orage, ...). La science a progressivement réduit le champ du mystérieux, dénigrant ainsi progressivement les dogmes de la religion. Si l'islam marche aussi bien , c'est parce qu'il atteint surtout les masses ignorantes de certains pays, avec à leur tête quelques intellectuels/universitaires qui en font un instrument de domination. Une solution serait peut-être de faire revenir la philosophie à l'école.2015-11-12 16:38:38yves bartier223591Il est en tout plus intelligent de faire les boutiques que de perdre son temps dans les églises.2015-11-12 16:34:32Patrick Gheys223583"Le consumérisme est le nouvel opium du peuple" Complètement faux : c'est le sport : foot pour les masses populaires, tennis pour les bourges et golf pour les friqués.2015-11-12 16:27:54Myriam Strepenne4334052015-11-12 15:56:032015-11-12 15:56:03KnackPas de parutionNormalArticle VlinksPar VlinksBelgiqueLeVif

"Le consumérisme est le nouvel opium du peuple"

"La nouvelle religion est celle du commerce, du consumérisme et des gourous de la publicité " estime Reinout Buys, du mouvement flamand nationaliste de gauche Vlinks. Il met la société en garde contre le bannissement des philosophies et des religions de la société.

yesCéline Bouckaert2015-11-12 15:56:48http://www.levif.be/actualite/belgique/le-consumerisme-est-le-nouvel-opium-du-peuple/article-normal-433405.htmlhttp://m.levif.be/actualite/belgique/le-consumerisme-est-le-nouvel-opium-du-peuple/article-normal-433405.htmlhttp://www.levif.be/actualite/belgique/http://m.levif.be/actualite/belgique/
"Le consumérisme est le nouvel opium du peuple"

Vlinks aspire à une société inclusive et sociale où chacun se sent chez soi. Mais a-t-on également le droit de défendre une société où les religions et les philosophies ont leur place et jeter un regard positif sur leur rôle dans la société sans les laisser s'évaporer en une masse grise?

Dans notre société éclairée, il y a de plus en plus de divorces, de burnouts, de dépressions, de suicides, etc. La psychologie suggère que cela pourrait être dû à une impression que la vie manque de sens. Les gens travaillent du matin au soir, voient à peine leurs enfants et même leurs détentes sont soumises aux tendances : se défouler sur de la musique entêtante aux festivals, faire du jogging, du vélo ou se relaxer dans les centres de wellness et de fitness, crées par les gourous omniprésents de loisirs commerciaux, car il "faut" prendre du temps libre et se détendre. On oblige aussi les gens à se glorifier dans l'esprit d'une émancipation mal comprise et à ne pas s'occuper de ce qui se passe autour d'eux et de ce qui les dépasse. Au bout du rouleau et dépressifs, ils finissent par dépérir. Dans une société où on n'a "jamais", assez, il y a un besoin plus pressant que jamais de l'une ou l'autre forme de repère spirituel, d'un port sûr et commun.

Image négative

L'afflux de millions de musulmans vers l'Europe provoque une agitation et certains se frottent les mains pour animer le climat de peur. Il peut alors sembler naïf de lutter contre cette crainte et de justement défendre nos "valeurs occidentales et démocratiques" en accueillant ces gens dans notre système pluraliste.

Vivez au jour le jour!

Claquez un maximum d'argent, vivez au jour le jour, occupez-vous de vous le plus possible, voilà les nouvelles valeurs

Une société qui bannit l'aspect religieux supprime un maillon fort et ouvre la voie à l'individualisme débridé et au consumérisme asservissant. À l'époque, les socialistes qualifiaient la religion d'"opium du peuple". Un expédient, rien de plus. Aujourd'hui, l'expédient, ce n'est plus l'Église. On n'est plus obligé de l'écouter si on ne le souhaite pas. Aujourd'hui, la nouvelle religion, c'est celle du commerce, du consumérisme, des gourous de la publicité et autres Tomorrowland, bizarrement teintés de spiritualité : dans la consommation, nous sommes tous égaux. Claquez un maximum d'argent, vivez au jour le jour, occupez-vous de vous le plus possible, voilà les nouvelles valeurs.

Ceux qui souhaitent bannir la religion de la société risquent de remettre le pluralisme actif en question et de laisser la voie libre aux éléments radicaux. Si l'on aspire à une société pacifique, il faut que ce soit une société où règnent la différence et la diversité, pas uniquement culturelle, mais aussi religieuse et philosophique. Parce que la différence peut être belle. L'absence de différence ôte la couleur et donc la vie de la société. C'est le début d'une dictature de la masse grise, qui pense ce que chacun pense, qui fait ce que chacun fait, qui achète ce que tout le monde achète. Et nous voilà revenus à la religion d'aujourd'hui, le consumérisme, le capitalisme, la logique de marché libérale. Le nouvel opium pour le peuple. Car c'est de cela qu'il s'agit : supprimer l'individualité des gens de sorte qu'ils ne doivent plus penser par eux-mêmes, mais qu'on pense pour eux.

Reinout Buys est membre de Vlinks, croyant et catholique engagé.

1381vlinksVlinks/assets/478/avatar_245211.jpg<Para>Vlinks aspire à une Flandre, indépendante, inclusive, sociale, équitable et riche, où chacun se sent chez soi.</Para>http://www.levif.be/actualite/auteurs/vlinks-1381.htmlhttp://m.levif.be/actualite/auteurs/vlinks-1381.htmlreligionphilosophiespiritualitéconsumérisme