Au moins six morts dans de nouvelles violences en Irak

18/08/13 à 14:04 - Mise à jour à 14:04

Source: Le Vif

(Belga) Au moins six personnes, dont un membre d'un conseil local, ont trouvé la mort dans différentes attaques dimanche en Irak, théâtre d'une flambée de violences que les autorités ne parviennent pas à stopper malgré d'importantes opérations de sécurité.

Deux bombes, ciblant un arrêt de bus et un supermarché dans deux secteurs distincts de la capitale, ont fait au moins quatre morts et 13 blessés dimanche, la plupart des victimes étant des employés du gouvernement. Au sud de Kirkouk, dans le nord du pays, le corps d'un membre d'un conseil local enlevé samedi a été retrouvé sans vie. L'homme a été touché par balles à la tête et son corps portait des marques de torture. A Mouqdadiyah, au nord de Bagdad, un engin explosif a tué un professeur qui était au volant de sa voiture. Cet enseignant sunnite avait fui le secteur de Mouqdadiyah à majorité chiite en 2006, et s'y était réinstallé il y a seulement deux mois. Les forces de sécurité mènent ces dernières semaines des opérations parmi les plus importantes depuis le retrait en 2011 des troupes américaines. Les violences en Irak ont augmenté cette année, parallèlement à la montée de la colère dans la communauté sunnite, qui a entamé en décembre des manifestations pour dénoncer notamment les discriminations dont elle s'estime victime de la part du gouvernement. Selon le Premier ministre Nouri al-Maliki, plus de 800 activistes présumés ont été arrêtés et des dizaines d'autres tués ces dernières semaines lors de multiples raids pour tenter de mettre un terme aux violences, qui ont fait plus de 3.490 morts depuis le début 2013, selon des chiffres compilés par l'AFP. (Belga)

Nos partenaires