25.000 places de parking en moins à Bruxelles: Touring demande d'abord des solutions

26/11/12 à 20:12 - Mise à jour à 20:12

Source: Le Vif

(Belga) A la suite de l'annonce de la ministre bruxelloise de l'Environnement, Evelyne Huytebroeck, de diminuer le nombre de places de parking de 20.000 à 25.000 unités durant la prochaine décennie, Touring appelle lundi à donner d'abord la priorité à des solutions pour les automobilistes.

25.000 places de parking en moins à Bruxelles: Touring demande d'abord des solutions

"La discussion sur le nombre de places de parking est accessoire. Ce que nous demandons, ce sont des solutions réalisables pour le navetteur. C'est la meilleure manière de diminuer la circulation automobile dans la capitale", a indiqué le porte-parole de Touring, Danny Smagghe. Mme Huytebroeck souhaite réduire le nombre de places de parking pour les entreprises, en allouant les emplacements de stationnement aux riverains plutôt qu'aux navetteurs, lors de nouvelles demandes de permis d'environnement ou de prolongations de permis existants. Selon Touring, les entreprises devront choisir: moins de places de parking ou une taxe supplémentaire de 450 euros par emplacement et par an. L'idée derrière la mesure est de chasser le trafic automobile en dehors de la ville et d'inciter les navetteurs à utiliser les transports publics. Pour Touring, ce n'est pas la bonne approche. "On peut agir de cette façon, mais pas avant d'avoir mis des solutions à disposition. Depuis 30 ans, nous demandons des parkings de dissuasion à la périphérie de la ville. Ils ne sont toujours pas là", regrette M. Smagghe. Des feux "intelligents", capables de réguler le trafic selon sa densité, pourraient également apporter une solution. Ils permettraient de diminuer les temps d'attente d'un quart. Enfin, Touring évoque aussi un système de réservation par téléphone pour des vélos électriques. (BRUNO FAHY)

Nos partenaires