Raphaël Liégeois.

Raphaël Liégeois, troisième astronaute belge (et premier wallon) à aller dans l’espace: qui est-il?

L’ingénieur et chercheur en neurosciences Raphaël Liégeois a été appelé mercredi à devenir le troisième astronaute belge de carrière, succédant à Dirk Frimout et Frank De Winne au terme d’une sélection drastique, a annoncé l’Agence spatiale européenne (ESA), à l’issue de sa conférence ministérielle à Paris.

Le Belge fait partie d’une cohorte de nouveaux astronautes européens de carrière, la première depuis 2009, composée à parité de genre.

   Âgé de 34 ans, ce Namurois, formé à l’université de Liège et Paris, a multiplié les cursus en physique fondamentale et ingénierie biomédicale pour devenir docteur en neurosciences. Il est actuellement chercheur et enseignant aux universités de Lausanne et Genève, après avoir travaillé à Singapour et aux États-Unis.

   Ce polyglotte (français, anglais, néerlandais, allemand et luxembourgeois), pilote de montgolfière, adepte de jogging, de natation, de poésie, de musique et d’arts circassiens, dispose aussi de compétences en médias, particulièrement prisées par l’ESA qui compte sur le charisme de ses astronautes pour renouveler le succès médiatique du français Thomas Pesquet. Il a notamment collaboré avec la chaîne Canal C pour co-produire des capsules vidéo mettant en scène son retour en vélo de Singapour à Namur, à la rencontre de nombreux poètes.

   Sorti d’une sélection de plus de 22.000 aspirants, Raphaël Liégeois est appelé à succéder aux astronautes Dirk Frimout, qui fut en 1992 le premier Belge à se rendre dans l’espace, ainsi qu’à Frank De Winne, qui participa à deux missions vers la Station spatiale internationale (ISS) en 2002 et 2009. C’est ce dernier qui, en tant que directeur du centre européen des astronautes à Cologne, est appelé à encadrer son apprentissage dès le printemps prochain.

   Pour le secrétaire d’État à la Politique scientifique Thomas Dermine, qui représentait la Belgique à la ministérielle de l’ESA, ce troisième astronaute belge constitue « une immense fierté ». « Il sera le meilleur ambassadeur des sciences et du savoir pour les 15 prochaines années », a-t-il commenté, soulignant les « aptitudes extraordinaires » du lauréat et « une personnalité empathique, à qui l’on peut s’identifier. »

   Après deux Flamands, Raphaël Liégeois est aussi le premier Wallon à devenir astronaute, étant entendu que Tintin, lui, était Bruxellois.

Partner Content