© iStock

Pourquoi la voix est décisive pour un premier rendez-vous ou un entretien d’embauche

Stefanie Van den Broeck Journaliste Knack

On n’a qu’une seule occasion de faire bonne impression, et celle-ci ne dépend pas uniquement de l’apparence et des bonnes manières. La voix aussi est décisive pour un premier rendez-vous ou un entretien d’embauche.

Dans nos contrées, on apprécie généralement les voix basses et chaudes, une prédilection qui peut complexer les personnes dotées d’une voix plus aiguë. Coach vocal, Bernadette Timmermans se voit parfois présenter les requêtes les plus étranges. « Un jour, un jeune homme m’a contactée : il adorait sa fiancée, mais il trouvait sa voix insupportable. Il lui avait offert une thérapie vocale en guise de cadeau d’anniversaire. Il fallait que ce soit en ordre avant leur mariage. (rires) »

Bernadette Timmermans: « La plupart des problèmes de voix sont dus à une tension. Les muscles du cou sont sensibles : on le remarque quand on a beaucoup pleuré ou qu’on a refoulé du chagrin. Certaines personnes contractent toujours ces muscles, ce qui déforme leur voix. Nous faisons des exercices pour éliminer la tension musculaire sur les cordes vocales, en abaissant le larynx. On commence par enregistrer la voix, et on recommence après dix minutes d’exercice. Alors, les clients me regardent parfois comme si j’étais une sorcière : voilà la différence que peuvent faire de simples exercices. »

Maraîcher devient agent immobilier

Notre prédilection pour les voix chaudes et profondes, raconte Timmermans, est une question de culture. « Dans les pays aux langues à ton, tels que le Japon et la Chine, les voix aiguës sont appréciées. Et même aux Pays-Bas, la norme tonale est nettement plus élevée. Un jour, j’ai réalisé une expérience scientifique : nous avons demandé à quelqu’un d’enregistrer la phrase « Vous devez voter pour moi » avant de la manipuler à trois hauteurs tonales différentes. Ensuite, nous avons demandé aux participants de choisir quelqu’un, avec pour seul critère le son de la voix. Ils tous choisi la version à voix basse. »

La coach vocale Johanna Dumon (In Balance) confirme cette influence de notre voix. « Quand on postule, on peut avoir l’air sûr de soi en adoptant un timbre chaud et un rythme calme. Un jour, j’ai reçu un maraîcher qui avait la voix parfaite pour attirer les gens vers son étal de légumes. Mais comme il avait des problèmes de santé, il préférait travailler dans le secteur immobilier. Alors il faut modifier l’état d’esprit de quelqu’un. Nous avons dû faire disparaître son accent et travailler à des techniques de résonance et de respiration correctes pour lui permettre de toucher ses nouveaux « auditeurs » et d’établir un lien de confiance.

En matière de relations amoureuses aussi, la voix peut jouer un rôle primordial. « Si vous avez un premier rendez-vous dans un café cossu, une voix trop aiguë peut être perçue comme très désagréable. Tout comme les gens qui marmonnent. Comme beaucoup de gens ne se rendent pas compte du timbre de leur voix, je les encourage à s’enregistrer. C’est révélateur, mais c’est la seule façon d’obtenir une image objective de sa propre voix. « Dès qu’après un entraînement vocal, vous savez comment fonctionne la dynamique vocale, vous pouvez aussi vous adapter à votre interlocuteur, déclare Dumon. « Si celui-ci parle fort, vous pouvez aussi élever la voix. Et reprendre le rythme de l’autre, aide également à établir un meilleur contact. »

Partner Content