Eve et Wall-E : les deux premiers nanosatellites jamais envoyés en orbite autour d'une autre planète que la Terre. © dr

Mars, ça repart!

Rosanne Mathot
Rosanne Mathot Journaliste

Mars est une planète peuplée exclusivement de robots HS. A l’exception de l’increvable Curiosity, qui se balade là-bas depuis 2012, rien ne bouge sur cette planète située à une distance de 56 à 400 millions de kilomètres de la Terre.

L’exploration martienne a 42 ans et pourtant 95 % de cette planète demeurent un mystère. C’est pour ça que, le 26 novembre, une nouvelle machine, Insight, a rallongé la liste des artefacts humains qui parsèment le sol en oxyde de fer, qui donne à Mars sa couleur rouge. Fruit d’un travail international, cette sonde immobile est une sorte de machine à remonter dans le temps : en forant jusqu’à cinq mètres de profondeur, Insight va étudier l’intérieur de Mars pour comprendre sa formation, voici 4,5 milliards d’années.

Suivant Insight à la trace, deux nanosatellites surnommés Wall-E et Eve (les premiers à voguer vers une autre planète), serviront de relais de communication entre Mars et la Terre, offrant d’excellents angles de vue du travail d’Insight et de cette fascinante planète sur laquelle des astrophysiciens italiens ont dit avoir trouvé une formidable étendue d’eau liquide permanente, cet été : un lac de 20 kilomètres de large, situé à 1,5 kilomètre sous le pôle sud martien, d’une profondeur d’au moins 10 centimètres.

Partner Content