© belga

Le taux de fréquentation de la STIB en hausse

Le Vif

La Stib a enregistré l’an dernier 273,8 millions de voyages, en hausse de 12% par rapport à 2020 et 64% de la fréquentation de l’année 2019, avant l’éclatement de la pandémie. Depuis le début de l’année, à certains moments, on arrive à des chiffres plus élevés que lors de cette année de référence, a affirmé mercredi le CEO de la Stib, Brieuc de Meeùs, présentant le rapport d’activités 2021de l’entreprise publique bruxelloise de transport.

Selon la direction, au cours de la semaine du 16 mai dernier, la Stib a enregistré une fréquentation moyenne de 84,2% sur le réseau de métro et de 77,7% en surface. « Cela signifie que tout ce que l’on a investi auparavant porte ses fruits et que c’était le bon choix de l’entreprise et des ministres bruxellois », a commenté le directeur général.

En 2021, malgré la crise, la Stib a continué d’augmenter son offre. Grâce à la création de nouvelles lignes de bus, au prolongement de la ligne de tram 9, et à l’arrivée de nouveaux bus (202 véhicules hybrides) et rames de métro (9 en 2021), elle a battu un record en kilomètres parcourus (50,6 millions), en augmentation de 9,7% par rapport à 2020.  Le tout, à la satisfaction de ses clients (7,3/10 au traditionnel baromètre d’évaluation).

L’objectif de 7,4/10 fixé dans le contrat de gestion est tout proche. La Stib a globalement maintenu son programme d’investissement, qui a atteint 391,5 millions d’euros l’an dernier, via, également, le remplacement de près de 17 kilomètres de voies de tram, la poursuite de la rénovation de stations, le regroupement des dispatchings en un lieu, et la mise en service du nouveau dépôt de rames de métro à Erasme. Elle poursuivra sur sa lancée en 2022.

Après la livraison de deux premiers exemplaires – le dernier en avril -, la livraison des nouveaux trams TNG (79 courts et 11 longs) s’accélérera progressivement, comme celle des rames de métro M7 dont dix exemplaires circulent déjà.  La Stib entame par ailleurs la rédaction du cahier des charges pour l’achat de bus électriques. Objectif: avoir électrifié complètement le charroi à partir de 2036, à la fin de vie des derniers bus hybrides acquis.

  Elle poursuivra sur sa lancée en 2022. Après la livraison de deux premiers exemplaires – le dernier en avril -, la livraison des nouveaux trams TNG s’accélérera progressivement, comme celle des rames de métro M7 dont dix exemplaires circulent déjà. La Stib entame par ailleurs la rédaction du cahier des charges pour l’achat de bus électriques. De nouvelles augmentations de fréquence sont prévues en septembre notamment en fin et début de service dans le métro (un passage/10 minutes).

La Stib entame par ailleurs la rédaction du cahier des charges pour l’achat de bus électriques. Objectif: avoir électrifié complètement le charroi à partir de 2036, à la fin de vie des derniers bus hybrides acquis.

De nouvelles augmentations de fréquence sont prévues en septembre notamment en fin et début de service dans le métro (un passage/10 minutes) et sur la ligne de bus 71.  La Stib ne réduira pas la voilure sur le plan de la numérisation. Elle a enregistré 5,3 millions de validations pour le paiement sans contact depuis le lancement de celui-ci. Cela a contribué à la progression de 31% de la vente des titres à la prestation. Après le lancement du Brupass et du Brupass XL avec les autres sociétés de transport, elle se prépare à lancer l’application Maas (Mobility as a service) rassemblant divers opérateurs de mobilité douce et partagée afin de stimuler davantage le shift entre modes de transport.  

Les travaux d’aménagement de la ligne de tramway vers Neder-Over-Heembeek démarreront à la fin de l’année, ou au plus tard au début de l’an prochain. La rénovation des stations de métro Gare Centrale et Parc se poursuivra, tout comme les travaux d’adaptation de la partie existante de la future ligne de métro 3. 

Enfin, le cap des 10.000 collaborateurs et collaboratrices a été franchi (+3,8% par rapport à 2020). Il y aura 760 postes à pourvoir en 2022. Il s’agira, pour deux tiers, de chauffeurs de bus.

Partner Content