Herlings l’invincible

Le dernier GP de MXGP se déroule le week-end prochain à Imola. Le champion du monde en titre, Jeffrey Herlings, poulain de Joël Smets, veut s’y distinguer une dernière fois.

Pendant des années, les Belges ont dominé le motocross, dans toutes les catégories… Il y a eu Stefan Everts (10 titres mondiaux), Joël Robert (six), Roger De Coster, Eric Geboers, Georges Jobé et Joël Smets (cinq). En 2007, Steve Ramon a été le dernier Belge à s’adjuger le titre dans la principale catégorie, la MX1, rebaptisée MXGP en 2014.

Depuis, plus la moindre trace d’un compatriote. Ou si, quand même : cette saison, Joël Smets a conduit le Néerlandais Jeffrey Herlings (24 ans) à son premier sacre mondial en MXGP, une série qu’il a dominée avec une maestria rare.

Il a remporté trois titres en MX2, le premier en 2012, à 18 ans. Cette saison, il a gagné 31 des 36 manches, terminant quatre fois deuxième et une fois troisième, son  » plus mauvais  » résultat.  » Il dépasse le cadre de son sport « , a déclaré Smets, le patron sportif de KTM.

Même Antonio Cairoli, son coéquipier italien, champion du monde à neuf reprises, opine.  » Je n’ai jamais été aussi fort, malgré mes 33 ans, mais je suis impuissant face à Jef « , vient-il de confier à La Gazzetta dello Sport.  » Que dire d’autre ? Ce garçon a gagné 16 de ses 18 GP… Des collègues plus âgés le comparent déjà à Stefan Everts, qui était également invincible durant ses années de gloire. Mais il va devoir entretenir sa motivation.  »

Ça ne devrait pas lui poser de problème, car à Assen, devant ses compatriotes en liesse, il a fêté très sobrement son premier titre mondial.  » Je vais m’autoriser un bon repas mais sans alcool « , a souri The Bullet, qui ne s’est inquiété qu’en juin.  » D’un coup, tout paraissait aller mal. Je m’étais fracturé la clavicule et deux côtes mais finalement, je n’ai raté qu’un seul GP. J’ai souffert en pilotant mais c’est inhérent au sport.  »

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Contenu partenaire