WeWard compte 200 000 utilisateurs actifs chaque semaine en Belgique, qui peuvent gagner vingt euros après avoir engrangé trois mille Wards. © belga image

WeWard, l’app qui vous fait gagner de l’argent en marchant

Gagner de l’argent en se déplaçant, c’est la promesse de l’application WeWard. Depuis 2019, cette start-up récompense l’activité physique de ses utilisateurs. Avec un objectif, lutter contre la sédentarité.

« On est parti d’un constat assez simple. » Celui qui parle s’appelle Yves Benchimol, cofondateur et président de l’application WeWard. Ingénieur de formation, voix assurée, il baigne dans la tech depuis toujours. Un constat, donc: « Les technologies nous simplifient la vie et réduisent notre besoin de mouvement. » Bouger n’ est plus une nécessité. Nos portes d’entrée se font restaurants, épiceries, grandes surfaces. D’un seul mouvement du doigt naissent les possibilités d’exister sans un pas de trop. Cette absence d’activité porte un nom, la sédentarité, ou le temps passé assis ou couché pendant une période d’ éveil.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), un mode de vie sédentaire a des conséquences néfastes sur l’individu. Risque accru de maladies cardiovasculaires, de diabète de type 2 ou de cancer. Il existe néanmoins un remède accessible, l’activité physique. Cent cinquante à trois cents minutes par semaine à intensité modérée pour les adultes de 18 à 64 ans. Et tout effort est bon à prendre.

WeWard y a vu un filon. « On a voulu utiliser la technologie pour contrecarrer la sédentarité et faire en sorte que les gens bougent le plus possible. » Inciter à la marche en rétribuant les utilisateurs au nombre de pas effectués. L’interface est simple. Un compteur enregistre l’accumulation des foulées et lorsqu’un palier est atteint, l’utilisateur gagne un certain nombre de points, les Wards (1 Ward = mille pas). Il pourra ensuite les échanger contre des euros: trois mille Wards = vingt euros, dix mille Wards = septante euros, peut-on lire sur le site. Marcher plus, pour gagner plus.

WeWard, l'app qui vous fait gagner de l'argent en marchant

Et ça prend. Plusieurs dizaines de millions de téléchargements dans le monde, 200 000 utilisateurs actifs chaque semaine en Belgique. Lancée en 2019, l’application impose son concept dans le marché du bien-être. Foisonnent sur Internet les vidéos qui listent les astuces pour optimiser son nombre de pas. Garder son téléphone en main à la salle de sport, le glisser dans ses chaussettes lorsqu’on est assis, le secouer dans tous les sens pour simuler la marche. « On a un algorithme antitriche, précise Yves Benchimol (rire). Mais on ne bannit pas les gens. »

WeWard, l'app qui vous fait gagner de l'argent en marchant
© DR

S’ancrer localement

WeWard entre dans le quotidien de ses utilisateurs qui, chaque soir, doivent valider leurs pas pour obtenir les points. Et c’est là le secret, le bouton « valider » accroche. Célia est étudiante. Elle raconte cette journée de vacances à Milan où elle avait marché des heures durant en gardant WeWard dans un coin de la tête. Après d’harassantes enjambées, l’impossible arrive, elle oublie de valider ses pas. « Depuis, j’ai mis un réveil à 23 heures pour me le rappeler. » Célia ne gagne pas beaucoup d’argent mais y revient tous les jours pour avoir une idée de son activité physique quotidienne. Selon WeWard, les utilisateurs augmentent leur nombre de pas de 24% en moyenne.

L’application vit grâce aux revenus de la publicité et des collaborations avec des marques. Elle en redistribue une partie à ses utilisateurs pour récompenser leur activité. Il existe aussi un système d’affiliation offrant aux commerces locaux la possibilité d’être référencés sur une carte que peuvent explorer les fans. Passer par ces magasins, y consommer, rapporte des points supplémentaires. WeWard veut s’ancrer localement.

Après trois ans d’activité, Yves Benchimol envisage d’autres manières de créer de la valeur. Collaborer avec des acteurs ou des institutions de la santé, travailler avec des centres hospitaliers et des entreprises. Avec une idée constante, utiliser la marche à pied comme outil de prévention de la sédentarité.

WeWard, l'app qui vous fait gagner de l'argent en marchant

WeWard, efficace?

L’app est-elle réellement un remède efficace à la sédentarité? Selon Stéphane Baudry, du laboratoire de biologie appliquée de l’ULB, c’est un bon point de départ. Parce que l’essentiel est avant tout l’activité physique. « Si vous êtes sédentaire et que vous vous mettez à marcher, c’est super. Mais si vous êtes marcheur régulier, il faudra faire plus. » La marche est une première étape simple pour montrer les bienfaits de l’activité physique sur le corps et l’esprit. Elle participe au maintien de la densité osseuse, au renforcement des muscles et à la régulation du métabolisme. Augmenter progressivement l’effort constitue le meilleur moyen d’évoluer dans sa pratique sportive. Ajouter une volée d’escalier, une vitesse plus élevée ou un autre sport en complément comme la course à pied, la natation ou le vélo.

Stéphane Baudry souligne une limite à l’application. « Elle se base sur une motivation extrinsèque, gagner de l’argent. » Persiste le risque qu’une fois cette motivation évanouie, l’utilisateur s’arrête de marcher. « Il faut lui permettre de percevoir les bienfaits de l’activité physique et de comprendre ses effets. » Cette prise de conscience pourrait s’effectuer dans l’application elle-même, grâce à une série de questions ou un retour sur son expérience. « Est-ce que l’on se sent mieux lorsqu’on va faire ses courses, lorsqu’on monte des escaliers? » Parce que l’important n’est rien d’autre que d’être plus en forme.

WeWard, oui. Mais pas que.

Partner Content