Source des chiffres: Sciensano © Le Vif

Voici les communes où plus de 70% de la population adulte a reçu sa troisième dose (infographie)

Eglantine Nyssen
Eglantine Nyssen Journaliste au Vif

En Wallonie, 63% des adultes ont reçu une troisème dose de vaccin Covid. Comme à Bruxelles, certaines communes ont une couverture vaccinale plus importante que d’autres. Analyse.

La Flandre a passé le cap de 80% de sa population adulte ayant reçu une troisième dose. 82% exactement sont vaccinés trois fois. Au nord du pays, les ados peuvent également y avoir accès. En Wallonie, alors qu’une grande part des centres de vaccination vont progressivement fermer, on est à 63%. A Bruxelles, on atteint pas les 50%, puisque seuls 43% des adultes bruxellois ont reçu une troisième dose.

Le Vif a compilé les chiffres de la vaccination, commune par commune.

Parmi celles comptant le plus d’adultes vaccinés (trois doses), on retrouve Rotselaar, Tremelo et Boutersem, trois communes déjà fortement vaccinées avec les deux premières doses. De l’autre côté, parmi celles qui sont le moins vaccinées, on retrouve Saint-Josse, Molenbeek et Koekelberg. Les dix communes les moins vaccinées sont bruxelloises.

Suite de l’article après l’infographie

Si vous ne voyez pas l’infographie, cliquez ici.

Frontière vaccinale?

Comme le montre très bien l’infographie, la différence entre les régions est importante. Un constat que nous faisons déjà lors de l’administration des deux premières doses.

Selon Stéphanie Wilmet, porte-parole du cabinet de la ministre de la Santé Christie Morreale, les constats sont les mêmes que ceux tirés précédemment. « Ce n’est que la continuité des indicateurs de la première et de la deuxième dose où on a déjà eu moins de suivi en Wallonie qu’en Flandre même si les deux régions sont bien placées au niveau européen. Il y a différentes explications à cela. L’influence de la France qui n’est pas forcément pro-vaccination ou la différences de situations socio-économiques. Cela peut aussi s’expliquer par des mobilisations peut-être plus faibles de certains médecins qui sont de véritables alliés dans cette campagne. »

Une différence notable existe par ailleurs entre la deuxième dose et la dose de booster. En Wallonie, 63% des adultes ont reçu la dose de booster. 84% sont doublement vaccinés. A Bruxelles, la différence est encore plus marquée. De 73% de la population adulte doublement vaccinée, on passe à 43% de troisième dose.

Cela, Stéphanie Wilmet l’explique par le variant Omicron. « Le fait que Omicron ait eu moins de conséquences sévrères pour la santé a induit en janvier une nette baisse de l’administration de la dose de booster. La campagne était vraiment bien partie. Une baisse a vraiment été observée en janvier. C’est difficile de se positionner parce que la situation épidémiologique a évolué mais on peut mieux faire. On peut améliorer le booster parce qu’on ne sait pas quel variant remplaçera Omicron et quelles seront ses caractéristiques. Si on prend en compte ceux qui ont pris rendez-vous pour le booster, on monte à 77% en Wallonie. »

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content