© Getty

Qui doit se faire vacciner contre la variole du singe? Voici les recommandations officielles

Le Vif

Qui devrait se faire vacciner contre la variole du singe ? Le Conseil supérieur de la santé vient de trancher: celles et ceux qui n’ont pas été vaccinés contre la variole durant leur enfance. Mais pas de ruée sur le sérum: les stocks sont limités…

Le Conseil supérieur de la santé (CSS) recommande, dans un avis publié mardi, une vaccination antivariolique pour les personnes qui n’ont pas été vaccinées contre la variole dans leur enfance. Il est par ailleurs conseillé aux personnes ayant été exposées au virus de la variole du singe de se faire vacciner contre la variole dans les quatre jours suivant l’exposition.

En raison du stock limité de vaccins antivarioliques en Belgique, le CSS ne recommande une vaccination que dans les cas absolument nécessaires, en premier lieu pour les personnes qui n’ont jamais reçu de vaccin antivariolique dans leur enfance.

Il est également recommandé aux personnes ayant été exposées à une infection confirmée de variole du singe de se faire inoculer un sérum dans les quatre jours suivant l’exposition.

Il est par ailleurs préconisé aux personnes infectées ou ayant eu un contact à haut risque de se faire vacciner contre la variole si elles sont en contact étroit avec des enfants, des personnes immunodéprimées et des femmes enceintes ou allaitantes. Dans le cas où des enfants, des personnes immunodéprimées, des femmes enceintes ou allaitantes ont, eux-mêmes, eu un contact à risque, il est recommandé de consulter un médecin. Celui-ci déterminera alors s’il est opportun de se faire vacciner.

Selon le centre américain de contrôle des maladies, plus de 1 000 cas cas ont été détectés dans 29 pays. Ces cas recensés depuis un mois pourraient n’être que le « sommet de l’iceberg« , avance d’ailleurs l’Organisation mondiale de la santé. La diffusion de la variole du singe en dehors des zones endémiques (en dehors des zones où elle sévit de manière permanente), principalement en Europe, reste une source de préoccupation, alors que des questions demeurent sur sa transmission.

L’UE conclut un contrat pour plus de 100.000 vaccins

La Commission européenne a annoncé la conclusion d’un contrat portant sur l’achat de plus de 100.000 doses de vaccins contre la variole du singe, détectée dans 19 Etats membres ainsi qu’en Norvège et en Islande.

L’accord sur la fourniture de 109.090 doses de vaccins de troisième génération pour le compte des pays européens a été conclu avec la société danoise Bavarian Nordic, précise la Commission dans un communiqué. Il s’inspire des achats groupés de vaccins anti-Covid mais porte sur des quantités bien moindres. 

Le régulateur européen du médicament (EMA) a annoncé début juin avoir entamé des discussions avec cette société, fabricant d’un vaccin contre la variole humaine, éradiquée depuis plus de 40 ans, pour éventuellement étendre son utilisation contre la variole du singe.

Partner Content