© getty

Le dioxyde de titane (E171), ce colorant désormais interdit dans les denrées alimentaires

Trui Engels

Depuis cette semaine, il est interdit de produire de denrées alimentaires contenant du E171 ou du dioxyde de titane, un colorant souvent présent dans les bonbons et les produits de boulangerie.

En 2008, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a décidé de réexaminer la nocivité de tous les additifs alimentaires autorisés et utilisés dans l’UE. Cela a conduit, entre autres, à l’interdiction du dioxyde de titane, un colorant largement utilisé, dès le 8 août 2022.

Les denrées alimentaires produites jusqu’au 7 août 2022 peuvent encore être vendues, mais elles ne peuvent plus être utilisées pour fabriquer des denrées alimentaires composites mises sur le marché (même pas pour la décoration de gâteaux, par exemple).

Qu’est-ce que c’est?

Le dioxyde de titane sert à donner une couleur blanc neige au chewing-gum, à certains produits chocolatés et au glaçage de gâteaux. Ce sont des produits qui sont souvent consommés par les enfants. Le dioxyde de titane est également utilisé pour fabriquer de la peinture.

On trouve également cet additif dans des pâtes à tartiner, des soupes, du lait concentré pour café, des sauces blanches et des compléments alimentaires. Etonnamment, Test Achats a trouvé cet additif en 2021 dans des graines de courge vendues par Delhaize. Depuis, Delhaize a annoncé qu’il s’agissait d’une erreur d’étiquetage, car le E171 a été retiré de ce produit depuis fin 2020.

Pourquoi est-il interdit?

L’EFSA a conclu que le dioxyde de titane ne peut plus être considéré comme un additif alimentaire sûr. En effet, il ne peut être exclu que les nanoparticules de dioxyde de titane, qui s’accumulent dans l’organisme, aient des effets sur le matériel génétique des humains après consommation.

Cela ne signifie pas qu’il a été prouvé que la substance est dangereuse ou cancérigène – les débats font rage au sein de la communauté scientifique – mais les risques éventuels ne l’emportent pas sur les résultats : il sert juste à obtenir une belle couleur blanche. La France avait déjà interdit le E171 par mesure de précaution en 2020. Au Royaume-Uni, au Canada et aux États-Unis, les autorités sanitaires qualifient encore le dioxyde de titane d’inoffensif.

Le 18 janvier 2022, le règlement européen 2022/63 a été publié pour interdire l’utilisation du dioxyde de titane dans les denrées alimentaires. Les producteurs ont eu six mois pour chercher des alternatives et adapter les recettes et les étiquettes. Les produits dont le dioxyde de titane a été retiré auront une couleur blanche légèrement moins brillante, mais les autres propriétés du produit resteront inchangées.

Le colorant peut encore être vendu pour être utilisé dans des médicaments, mais pas dans les compléments alimentaires. Par conséquent, le dioxyde de titane ne peut plus être utilisé pour ces derniers non plus.

Entre-temps, Test Achats demande à la Commission européenne d’interdire également le E551 (dioxyde de silicium), un anti-agglomérant présent dans le lait concentré pour café, les sauces et les soupes instantanées, et le E174 (argent), un colorant présent dans les liqueurs et les perles de sucre, dans les denrées alimentaires, en particulier lorsqu’ils sont utilisés dans des produits destinés aux enfants. 

Qu’en est-il des produits de soins?

Le colorant blanc n’est pas seulement utilisé dans l’alimentation, mais on le trouve aussi dans les crèmes solaires (minérales), les cosmétiques, le dentifrice et les tampons. Cependant, on sait peu de choses sur les risques liés à l’absorption de dioxyde de titane de cette manière. Les nanoparticules ne passeraient pas la barrière cutanée. Ce qui est certain, c’est que le dioxyde de titane est cancérigène lorsqu’il est inhalé à haute dose. Il est donc conseillé de ne pas utiliser de sprays de protection solaire contenant du dioxyde de titane, surtout pas pour les enfants. Sur l’emballage des produits de soins, le dioxyde de titane est indiqué par le numéro CI 77891. Il existe suffisamment d’alternatives naturelles sur le marché qui n’en contiennent pas.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content