© iStock

Lavez vos vêtements avant de les porter

Le Vif

Passer vos nouveaux vêtements à la machine à laver avant de les porter pour la première fois, c’est une excellente idée… Surtout pour en éliminer les éventuelles traces de produits chimiques.

C’est l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire française (Anses) qui a mis le problème en lumière il y a quelques mois : les nouveaux vêtements contenant parfois des substances chimiques susceptibles de provoquer des réactions allergiques et des irritations cutanées, il est souhaitable de les laver avant de les porter. Pas moins d’un cinquième des échantillons analysés pas ses soins semblaient en effet contenir des substances toxiques tels que des nonylphénols, de la benzidine et du nickel – des produits dont la plupart sont certes autorisés (en Belgique aussi) pour autant que leur concentration ne dépasse pas certains seuils. Cependant, il suffit parfois d’une quantité bien plus infime pour déclencher des problèmes d’eczéma, des rougeurs et des démangeaisons.

Il arrive souvent qu’on traite les vêtements pour les protéger des animaux nuisibles et des moisissures pendant le transport ou pour éviter qu’ils n’arrivent tout froissés. » Jan Eyckmans, Porte-parole du SPF Santé publique

On sait par ailleurs que les dermatologues voient passer de plus en plus de réactions allergiques depuis quelques années et, même s’il est difficile d’établir avec certitude dans quelle mesure les vêtements sont responsables de ces problèmes, il est évident que ce lien existe au moins dans certains cas.

Précaution

 » Nos experts recommandent également de laver les nouveaux vêtements avant de les porter, confirme Jan Eyckmans, porte- parole du SPF Santé publique. Cette mesure de précaution permet d’évacuer les éventuels restes de substances toxiques. Il s’agit parfois de produits chimiques utilisés au cours du processus de production, par exemple pour teindre les tissus, mais aussi de substances appliquées en vue du transport. N’oublions pas, en effet, que nos vêtements sont souvent produits à l’autre bout du monde avant d’être amenés jusqu’ici en bateau par containers entiers. Il arrive donc souvent qu’on les traite pour les protéger des animaux nuisibles et des moisissures ou pour éviter qu’ils n’arrivent tout froissés.  »

Jan Eyckmans souligne néanmoins qu’il n’y a aucune raison de s’inquiéter, car il n’est question que de traces infimes ; la recommandation de lavage préalable n’est donc que pure mesure de précaution.  » En principe, ils ne peuvent contenir aucune substance susceptible d’irriter la peau ou de provoquer des réactions allergiques, et cela vaut à plus forte raison pour celles qui sont interdites ou potentiellement cancérigènes. C’est ce que stipule la législation REACH, un règlement européen qui détermine quelles substances les producteurs peuvent ou non utiliser et qui s’applique aux objets et produits courants les plus divers, des produits de nettoyage aux meubles en passant par les appareils électriques et, justement, les vêtements. Le SPF Santé publique organise régulièrement des coups de sonde pour contrôler qu’un groupe de produits respecte bien cette législation, et donc qu’ils ne contiennent aucune substance interdite.  »

Sensibilité individuelle

Lavez vos vêtements avant de les porter

Le SPF Santé publique intervient également lorsqu’un consommateur signale un problème avec un vêtement donné.  » Nous recevons chaque année une dizaine de notifications concernant des vêtements, généralement en provenance de personnes qui ont été victimes d’une réaction allergique ou d’une irritation provoquée par un vêtement neuf. Nous nous procurons alors le produit incriminé, de préférence dans le même magasin, et nous l’envoyons au laboratoire pour rechercher la présence de toutes les substances irritantes, dangereuses ou interdites possibles. Il arrive toutefois que les analyses ne livrent aucun résultat : il y a en effet toujours un risque (minime) qu’une petite minorité de personnes développent une réaction allergique à un vêtement alors que toutes les règles ont été respectées et que les autres utilisateurs ne rencontrent aucun problème. C’est vraiment imprévisible.  »

Signalons au passage que le lavage préalable est recommandé non seulement pour les vêtements, mais pour tous les textiles qui entrent en contact avec la peau ; les draps, taies, housses de couette et serviettes de bain sont donc également concernés. Un seul lavage suffit en principe pour éliminer toute trace de produits chimiques.

Si vous développez une réaction allergique, consultez sans tarder un généraliste ou dermatologue.  » Et signalez-nous le problème, de préférence en complétant le formulaire de contact que vous trouverez sur le site du SPF Santé publique. Votre message sera transmis le jour même à nos experts, qui examineront votre plainte sans délai.  »

Plus d’infos:

www.health.belgium.bE

Le problème du mobilier

Il y a quelques années, des personnes ont présenté une forme étrange d’allergie cutanée, se situant sur la face postérieure des bras, le bas du dos, l’arrière des cuisses… allant parfois jusqu’aux cloques. Ils ont subi des traitements, efficaces, mais les symptômes réapparaissaient. Après des recherches, le cuir de leur canapé a été suspecté et donc, analysé.

Il est apparu que ce mobilier provenant de Chine présentait des concentrations de diméthylfumarate (DMF), substance chimique utilisée pour protéger les cuirs lors de leur exportation. On a alors parlé du  » syndrome du canapé chinois « . Depuis, ce produit est interdit dans l’Union Européenne, mais des canapés importés avant cette interdiction pourraient encore causer des problèmes. Notons que des chaussures en cuir peuvent également être concernées…

Lavez vos vêtements avant de les porter
© istock

Partner Content