© Thinkstock

Gare aux produits d’entretien

PlusMagazine.be Rédaction en ligne

C’est probablement inscrit dans nos gènes : après les mois d’hiver, les premiers rayons du soleil nous incitent à faire le grand nettoyage. Mais attention aux produits d’entretien qui peuvent être nocifs, et même très nocifs.

Les produits de nettoyage liquides sont très concentrés et souvent emballés dans des petites capsules ou sachets colorés. Un enfant qui en prend un pour jouer peut facilement recevoir une projection du produit dans l’oeil ou en avaler. Il arrive aussi que nous enlevions une batterie bouton d’un jouet, mais en oubliant qu’un petit enfant sera vite tenté de la mettre en bouche. De même au jardin, où votre enfant se croit dans une forêt vierge : les jolies plantes ne manquent pas, mais savez-vous si elles sont toxiques ? Et puis, une plaquette de médicaments posée négligemment sur la table de nuit fera office d’accessoire rêvé pour un mouflet qui veut jouer au docteur. Quant à Papy, qui trouve que le flacon d’eau de javel est bien lourd, il en verse une partie dans une bouteille de limonade vide, en prenant soin de la marquer d’une étiquette. Mais a-t-il pensé au fait que sa petite-fille de 4 ans, qui a soif, ne sait pas encore lire ?

EN CAS D’EMPOISONNEMENT

Un produit toxique peut nous faire du tort si on l’avale, on le respire ou s’il entre en contact direct (par la peau, une muqueuse ou les yeux). Tous les produits ne sont pas aussi toxiques les uns que les autres, et les symptômes d’empoisonnement peuvent varier fortement.

Si vous suspectez un empoisonnement, faites en sorte de ne pas entrer vous-même en contact avec le produit toxique. Évaluez la situation et l’état de la victime. Alarmez les services de secours via le numéro 112 en présence de symptômes sévères (par exemple perte de conscience ou difficultés de respiration) ou lorsque l’état de la victime se dégrade. N’hésitez pas à demander conseil au Centre Antipoison, joignable au numéro 070/245 245.

De nombreux conseils existent sur les empoisonnements, comme faire vomir la victime, lui faire boire du lait ou avaler du charbon de bois médicinal ( » charbon actif « ). S’ils peuvent être utiles dans certains cas, ces traitements peuvent aussi être dangereux dans d’autres. Ne les appliquez donc qu’après avoir pris l’avis du Centre Antipoison ou d’un médecin.

En tout cas, lorsqu’un produit chimique entre en contact avec la peau ou l’oeil, il faut toujours rincer abondamment avec de l’eau.

M.C

Partner Content