© Getty

Cumuler les « marques » de vaccin pour la troisième dose: est-ce bénéfique?

« Il n’a a pas de désavantage à mélanger les approches vaccinales, que du contraire », affirme le Pr Sophie Lucas (UCLouvain). Enchaîner un vaccin « classique » puis un autre à ARN messager pour sa troisème dose serait bénéfique. L’effet serait par contre moins positif s’agissant de vaccins de même famille.

La combinaison de vaccins anti-covid de nature différente a fait l’objet de plusieurs études. « Le changement de famille de vaccin, en alternant entre un vaccin à base de vecteur viral non réplicatif comme ceux d’Astra Zeneca ou de Johnson&Johnson, et un vaccin à ARN messager, comme ceux de Pfizer ou Moderna, est même plutôt bénéfique en termes d’efficacité, affirme le Pr Sophie Lucas (UCLouvain). Il n’y a pas de désavantage à mélanger les approches vaccinales, que du contraire. On propose aussi les troisièmes doses en fonction de la disponibilité des vaccins. Il se trouve que Pfizer et Moderna sont disponibles en quantités suffisantes. »

Vaut-il mieux recevoir un Moderna après un Pfizer ou un Pfizer après un Moderna ? « Là, les bénéfices de l’alternance, au sein d’une même famille de vaccins, sont plus modérés. Personnellement, je ne me battrais pas pour avoir le choix entre un Pfizer ou un Moderna : ils sont très similaires. »

Le Pr Lucas rappelle que la baisse de la protection vaccinale face au variant Omicron est compensée par une troisième dose. Cela n’a donc pas entamé sa conviction que la vaccination de masse a protégé la population. « Sans vaccins, ça aurait été une catastrophe, on l’oublie un peu vite. On aurait une situation bien pire de celle qu’on vit aujourd’hui. »

Va-t-il falloir continuer à se faire vacciner régulièrement ? Sophie Lucas n’en écarte pas l’hypothèse, mais, précise-t-elle, « l’approche vaccinale doit être complétée par des approches non-pharmacologiques : le CST ou le pass vaccinal, la distanciation, le masque, la ventilation, les tests PCR et les autotests. Les vaccins ne suffisent pas, mais ils sont indispensables. »

Retrouvez ici notre dossier spécial sur les 10 questions qui se poseront en 2022 sur le Covid

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content