Vaccin Covid: les Bruxellois de 80 ans et plus invités à recevoir une deuxième dose de rappel

Le Vif

Les Bruxellois de 80 ans ou plus ainsi que certains voyageurs en provenance d’Inde sont invités à recevoir une dose de rappel du vaccin contre le Covid-19, communique mercredi la Commission communautaire commune (Cocom), organe responsable de la gestion des matières communautaires communes aux francophones et aux néerlandophones de la région bruxelloise. L’apparition d’un nouveau variant en Inde est à l’origine d’une augmentation significative des infections.

La Cocom invite les Bruxellois de 80 ans ou plus à recevoir une deuxième dose de rappel. Des études scientifiques montrent que l’efficacité des vaccins contre le Covid-19 diminue avec le temps, en particulier chez les personnes les plus fragiles. En revanche, une dose de rappel protège à 87% contre les formes graves de cette maladie nécessitant une hospitalisation.

   À la suite de l’apparition du nouveau sous-variant BA.2.75 en Inde et au vu de son importante augmentation, la Cocom recommande aux voyageurs en provenance d’Inde qui présentent des symptômes liés au Covid-19 et/ou qui ont fait un autotest positif, de réaliser un test PCR. Cela permettra d’améliorer les connaissances quant aux caractéristiques de ce nouveau sous-variant et d’assurer une gestion optimale de celui-ci, indique-t-elle.

   Comme le reste de la Belgique, la région bruxelloise est confrontée à un nombre croissant de cas d’infections de Covid-19 et des hospitalisations. Le nombre d’infections pour 100.000 habitants s’élève à 916 pour les 14 derniers jours. Cette semaine, la proportion de tests positifs par rapport à l’ensemble des tests effectués en région bruxelloise est de 26,2% contre 23,7% la semaine dernière, selon la Cocom.

   Dans les hôpitaux bruxellois, le nombre d’hospitalisations est en augmentation s’élevant cette semaine à 328 et 14 lits en unité de soins intensifs contre respectivement 286 et 5 la semaine passée, rapporte la Commission. Quinze personnes sont décédées en région bruxelloise à la suite du Covid-19 la première quinzaine de juillet. La Cocom appelle à la vigilance afin d’éviter une pression trop forte sur le système de soins de santé.

Partner Content