© gettyimages

Vacances : faut-il annuler si on attrape le Covid avant son départ ?

Stagiaire Le Vif

Beaucoup de pays ont ouvert leurs frontières aux touristes étrangers cet été. Mais une contamination au Covid-19 juste avant le départ peut venir plomber les vacances.  En cas d’annulation, qu’est-il possible de se faire rembourser ?  Le Vif fait le point.

Au moment tant attendu (ou redouté) de commencer ses valises, le voyageur belge peut voir ses rêves de plages de sable fin s’envoler avec l’apparition de symptômes du Covid. Alors que le nombre de cas de Covid dans le monde a augmenté de 30% ces deux dernières semaines, le vacancier peut se demander s’il doit reporter ou annuler ses vacances. Il convient d’abord de se faire tester pour vérifier s’il s’agit bien du Covid-19. Mais, depuis que présenter son Covid Safe Ticket n’est plus partout nécessaire, la tentation peut être grande de partir en vacances en emportant son infection dans ses bagages….

Mon test PCR est positif

Pour l’épidémiologiste Yves Coppieters, quand l’infection au Covid est avérée, le voyageur doit faire un compromis entre garder ses vacances et faire attention à soi et aux autres.

« Lorsque nous tombons malades, il faut essayer de diminuer les contaminations autour de nous, donc il faut jouer le jeu de la protection individuelle et la protection de nos proches, surtout si nos proches sont fragiles en termes de formes plus graves », rappelle l’épidémiologiste.

Certaines personnes peuvent présenter des symptômes et souffrir du virus pendant deux, trois jours : fatigue, fièvre, toux, maux de gorge. Pour Yves Coppieters, il ne faut pas nécessairement annuler ses vacances, mais « il faut un minimum se soigner. Pour la majorité des gens, les symptômes disparaissent au bout de trois, quatre jours mais en cas de complications, si vous vous rendez dans un endroit où le système de santé est moins performant, vous serez moins bien soignés ».

Dans ces conditions, avant de réserver ses vacances, il est conseillé de privilégier les réservations qui offrent une grande flexibilité (modification et/ou annulation possibles) dans le cas d’un voyage à l’étranger. Il est également fortement recommandé aux voyageurs de prendre une assurance santé couvrant les risques Covid.

Annuler un billet d’avion

Si le voyageur demande l’annulation de son billet parce qu’il ne peut plus partir, son droit au remboursement dépend uniquement des conditions du billet.  S’il n’est ni modifiable ni annulable, le remboursement n’est pas garanti.

Si le passager a une assurance annulation, elle couvre en général les événements comme les problèmes de santé.

Dans tous les cas, le voyageur doit vérifier les conditions générales et les exceptions incluses dans le contrat d’assurance : a-t-il droit à un remboursement ou à une modification de son billet ?

Annuler un voyage à forfait

Un voyage à forfait comprend un contrat de voyage avec au minimum deux services comme le transport et l’hébergement par exemple.

Le voyageur a toujours le droit d’annuler son contrat de voyage à forfait, mais il sera obligé de verser une indemnité (généralement prévue dans les conditions générales de vente du contrat) s’il annule pour des raisons personnelles.

Les voyageurs peuvent demander le remboursement des sommes versées au plus tard dans les 14 jours suivant l’annulation (conformément aux articles 29 et suivants de la loi du 21 novembre 2017 relative à la vente de voyages à forfait, de prestations de voyage liées et de services de voyage).

En guise d’alternative, l’organisateur du voyage annulé peut proposer un bon de valeur au voyageur. Ce dernier n’est pas obligatoire d’accepter ce bon de valeur et peut exiger un remboursement.  

Certains organisateurs de voyages situés à l’étranger proposent parfois encore des vouchers en cas d’annulation. Certains de ces vouchers sont couverts par une garantie mais d’autres pas. La réglementation belge sur les vouchers ne s’applique pas dans ces cas. Le voyageur peut se renseigner auprès de l’organisateur pour en savoir plus sur la garantie offerte et les modalités de remboursement.

Annuler la réservation d’une chambre d’hôtel, d’un gîte

L’annulation d’un hôtel, d’un camping ou d’une location de vacances n’entraîne pas un remboursement automatique. Les conditions de la réservation (annulable et/ou remboursable) et la bonne volonté du propriétaire seront déterminants. Attention, la possibilité d’annuler son voyage ne signifie pas automatiquement que le voyageur sera remboursé.

Si le voyageur est passé par une plateforme du type Booking pour réserver son logement, il est conseillé qu’il s’adresse d’abord au propriétaire de l’hôtel ou du logement avant de contacter la plateforme. Elle pourra aider à faciliter l’annulation.

S’il a souscrit à une assurance annulation, le voyageur doit d’abord vérifier les conditions générales et les exceptions comprises dans le contrat d’assurance. L’intervention dépendra de la couverture qu’il avait choisie.

Si rien n’est prévu dans le contrat, il est conseillé d’essayer de trouver une solution à l’amiable avec l’autre partie, que ce soit un professionnel ou un particulier.

Les destinations qui ne demandent pas de test

Si le voyageur est vacciné, il y a de nombreux endroits où il peut se rendre sans devoir effectuer de test PCR. Dans certains pays, il devra montrer une preuve de sa vaccination complète.  

En revanche, si le voyageur n’est pas vacciné ou si son schéma vaccinal n’est pas complet, le test PCR négatif est presque incontournable en plus de formalités supplémentaires dans certains pays (quarantaine). Peu de pays en dehors de l’Europe sont ouverts sans restriction aux voyageurs non vaccinés, et les voyages non essentiels depuis la Belgique vers les pays en dehors de l’Union européenne restent déconseillés aux voyageurs non vaccinés.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content