Covid: l’UE recommande aussi un « deuxième booster » à partir de 60 ans

Le Vif

Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et l’Agence européenne des médicaments (EMA) ont recommandé l’administration rapide d’une nouvelle dose de rappel de vaccin anti-covid pour les plus de 60 ans et les personnes médicalement vulnérables, trois jours après que la Belgique eut déjà annoncé une campagne de « deuxième booster » pour les plus de 50 ans dès septembre.

Les deux instances européennes renforcent ainsi leur recommandation d’avril dernier, qui préconisait cette nouvelle dose de booster anti-covid pour les plus de 80 ans.

« Étant donné qu’une nouvelle vague se développe actuellement en Europe, il est important que les autorités de santé publique envisagent maintenant d’administrer une deuxième dose de rappel à ces groupes », soulignent l’ECDC et l’EMA, pour qui l’extension du second booster « serait particulièrement pertinente et efficace dans les pays où la vague (du variant omicron) BA.4 et 5 commence ou n’a pas encore atteint son apogée. »

En revanche, à l’heure actuelle, « il n’existe pas de preuves épidémiologiques claires justifiant l’administration d’une seconde dose de rappel chez les personnes immunocompétentes de moins de 60 ans, à moins qu’elles ne présentent des vulnérabilités médicales. »

Nouveau booster anti-covid

De son côté, la Belgique a annoncé vendredi le lancement en septembre d’une campagne de vaccination pour laquelle tous les plus de 50 ans recevront une invitation pour le second booster. 

Plus de la moitié des pays de l’Union européenne et de l’Espace économique européen (UE/EEE) recommandent d’ailleurs déjà cette deuxième dose de rappel, principalement à des groupes de population plus âgés. Toutefois, l’adoption du vaccin reste faible et inégale d’un pays à l’autre, notent l’ECDC et l’EMA.

« Les cas et les hospitalisations augmentant à nouveau à l’approche de la période estivale, j’invite tout le monde à se faire vacciner et à se renforcer le plus rapidement possible », a exhorté la commissaire européenne à la Santé, Stella Kyriakides.

« Il n’y a pas de temps à perdre. J’appelle les États membres à déployer immédiatement le deuxième rappel pour toutes les personnes âgées de plus de 60 ans ainsi que pour toutes les personnes vulnérables, et j’exhorte toutes les personnes éligibles à se présenter et à se faire vacciner. C’est ainsi que nous nous protégerons nous-mêmes, nos proches et nos populations vulnérables. »

Partner Content