Covid: quels sont les symptômes du sous-variant BA.5, le plus présent en Belgique ?

Olivia Lepropre
Olivia Lepropre Journaliste au Vif

Le sous-variant BA.5 d’Omicron est devenu dominant en Belgique ces dernières semaines. Fatigue, toux, fièvre… quels sont les symptômes à surveiller ?

L’Europe connait ces dernières semaines une nouvelle progression du Covid. En cause : le sous-variant BA.5, devenu dominant. Il représente aujourd’hui 66,5% des contaminations en Belgique, un chiffre en constante progression. Si le variant Omicron originel n’est plus présent, les sous-variants BA.2 (16,6%) et BA.4 (7,%) sont eux toujours présents.

BA.5, tout comme son cousin BA.4, est significativement plus contagieux. Ils sont plus aisément transmissibles et échappent plus facilement au système immunitaire. Autrement dit : il résiste davantage aux protections induites par la vaccination et les précédentes infections. C’était déjà le cas pour le sous-variant d’Omicron BA.1, qui était plus susceptible que Delta d’infecter des hôtes vaccinés ou déjà contaminés.

Les symptômes à surveiller

Comme d’autres variants d’Omicron, ils ont tendance à avoir une évolution plus bénigne car ils s’installent moins dans les poumons et plus dans les voies nasales supérieures.

S’ils provoquent une infection moins sévère que le BA.2, ces deux sous-variants présentent des symptômes que l’on connait bien. La fatigue, la toux et la fièvre, ainsi que les maux de tête et l’écoulement nasal, doivent vous mettre la puce à l’oreille. Selon Santé Publique France, la probabilité de présenter une perte de l’odorat et de goût, ainsi que des nausées, vomissements et diarrhées est plus élevée pour les cas de BA.4 et BA.5 par rapport à ceux de BA.1.

BA.5 semble également provoquer des symptômes plus longs et plus forts que d’autres variants. La durée des symptômes est en moyenne de 7 jours contre 4 jours pour les autres Omicron.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content