Voiture électrique: quelle est la probabilité d’une panne d’électricité?

Urbain Vandormael
Urbain Vandormael Spécialiste voitures  

On peut supposer que le nombre de voitures électriques va fortement augmenter dans les années à venir, de même que la demande en électricité et en alimentation électrique, c’est-à-dire l’infrastructure de recharge sous forme de chargeurs rapides le long des axes très fréquentés, de bornes de recharge dans les entreprises et les commerces, et de bornes privées. Les sceptiques prédisent un black-out et pointent d’un doigt accusateur la voiture électrique.

À tort. Les spécialistes estiment que la consommation électrique d’un million de VE représente 4 % de la consommation électrique totale de notre pays. Selon la FEBEG (Fédération Belge des Entreprises Électriques et Gazières), les principaux consommateurs sont l’industrie (46,1 %), le secteur des services (26,1 %) et le secteur résidentiel (21,9 %).

Selon le fournisseur d’énergie Engie, le réseau électrique belge peut actuellement répondre aux besoins en électricité d’environ 1 million de voitures électriques. Or, notre pays compte à peine 20 000 VE. Selon les estimations prudentes d’Elia, il y aura 1,5 million de VE dans notre pays d’ici 2030.

Est-ce rassurant ? Oui. Devons-nous agir ? Oui. Nous devons produire davantage d’électricité verte, par exemple. La part des énergies vertes (vent et soleil) dans la production totale d’électricité de notre pays est de 18 %, ce qui peut et doit être amélioré. Mais ces 18 % sont suffisants pour alimenter 4 millions de voitures.

Partner Content