Surprenant? Pas tant que ça... © GF

Un monovolume familial Porsche est-il envisageable?

Laurent Blairon journaliste

Récemment, Porsche a remis une couche à propos de son concept de monovolume de sport et de luxe initié par le projet Renndienst.

Dans le livre « Porsche Unseen », le constructeur de voitures de sport publiait 15 études de design jamais vues auparavant. Parmi elles figure le Renndienst (photo ci-dessous), qui rend hommage aux fourgonnettes d’assistance des Porsche de course. Ces modèles originels étaient bien sûr des combis Volkswagen. Le rapprochement avec le grand groupe de Wolfbourg n’est sans doute aussi « innocent » que cela, puisque Volkswagen commercialisera bientôt un Bulli électrique en version fourgon et famille.

Six personnes

Dans la foulée du Renndienst, Porsche a justement imaginé une évolution aménagée pour transporter jusqu’à six personnes. De l’extérieur, il reste ultramoderne et se distingue toujours par sa carrosserie lisse et sans appendices. A l’intérieur, c’est une cabine de voyage modulaire à l’ambiance épurée, pour ne pas dire sportive. Mais avec des spécificités liées au plaisir de conduire, comme un poste de conduite central. De cette façon, le conducteur se sent directement très impliqué au volant. Sur les côtés (ce qui rappelle la McLaren F1), mais en position décalée, deux occupants ont une vue dégagée sur la route, devant eux. Tout à l’arrière, une banquette invite trois personnes. Porsche estime que les automobilistes souhaiteront toujours prendre les commandes de leur automobile, de préférence avec un volant « classique ». Cela dit, la marque va faire évoluer le projet en intégrant de l’intelligence artificielle au profit de la conduite autonome. Ainsi, en laissant la voiture conduire toute seule, ou lorsque le véhicule est à l’arrêt, le siège pilote pivote pour faire face aux occupants.

Le poste de conduite central implique plus directement le conducteur. Une Porsche doit rester une Porsche.
Le poste de conduite central implique plus directement le conducteur. Une Porsche doit rester une Porsche.© GF

Le traitement des surface vitrées est intéressant : un côté est fermé, les passagers peuvent s’y sentir plus protégé et tranquille. L’autre côté est au contraire ouvert par de grandes fenêtres pour une vue très dégagée sur l’extérieur. On accède à cet espace épuré par une très large baie libérée par deux grandes portes coulissantes (l’une vers l’arrière, l’autre vers l’avant). L’engin est évidemment 100% électrique, les batteries étant dissimulées dans le soubassement au profit d’un comportement efficace en mode dynamique.

Le projet Renndienst rappelait l'époque des bus Volkswagen d'assistance de course.
Le projet Renndienst rappelait l’époque des bus Volkswagen d’assistance de course.© GF

Peu réaliste, mais plausible

Si Porsche n’a mentionné aucune intention de produire ce type d’engin, on ne peut s’empêcher de trouver la proposition très « plausible », d’autant que sa base pourrait très facilement être celle du prochain E-Bulli de Volkswagen. Depuis qu’il fabrique autant de SUV, Porsche n’a en tout cas plus de barrières et un tel engin pourrait s’inscrire dans le développement de sa gamme électrique.

Partner Content