Renault Trafic SpaceNomad : gîte (roulant) de France

L’aspiration à la liberté autonome a boosté le secteur des camping-cars ces dernières années, en particulier celui des modèles compacts. Renault l’intègre avec le Trafic SpaceNomad, simple et malin.

Les ventes de fourgons aménagés grimpent en flèche, surtout dans le segment des porteurs dits moyens, c’est-à-dire les fourgons ne dépassant pas 2 mètres de haut. Pour cette catégorie, voyager est plus flexible dans le sens où il est possible d’entreprendre un itinéraire sans crainte des restrictions d’accès à nombre de parkings ou zones touristiques. Visiter une ville ne pose aucun problème puisqu’il se gare là où les voitures normales le font.

C’est en 2020 que Renault lançait en Suisse un fourgon aménagé sur la base du Trafic (de la génération précédente). Les retours furent à ce point positifs que la marque au losange décide aujourd’hui de lancer la dernière évolution du Trafic en version SpaceNomad en Europe, à commencer par la France et la Belgique. Ce SpaceNomad entend prendre quelques parts de marché aux VW Californie, Ford Nugget ou encore Mercedes Vito/Marco Polo.

Normal ou grand

Par sa taille et les aménagements intérieurs, le SpaceNomad répond à tous les besoins, qu’il s’agisse d’un usage quotidien, en ville ou ailleurs, et bien sûr lors de vos vacances et minitrips en mode « escargot ». Le camping-car Renault est entièrement fabriqué en France. La caisse provient du site de Sandouville, qui est ensuite transformée par le Groupe Pilote dans la région d’Angers, spécialiste depuis 40 ans de la transformation des Renault Trafic. Pour plus d’espace à bord, Renault propose aussi la version longue, baptisée Grand SpaceNomad (5,48m contre 5,08m). Pour les moteurs, peu de précisions pour l’instant, mais les Diesel de 110 à 170 ch sont évidemment déjà disponibles dans la gamme Trafic.

Kitchenette, lit double en bas, second lit double en haut, le SpaceNomad a tout prévu.

55.000 euros

Véhicule moderne, le Renault est équipé d’un panneau solaire de série sur le toit (version haut de gamme). Ce panneau alimente la batterie auxiliaire utile au frigo, à l’éclairage et au circuit d’eau.  Le toit se relève pour libérer l’accès au grand lit (en bas, la baquette est modulable en un lit double), de sorte à , au total, permettre à 4 personnes de dormir à bord. On peut aussi relever le toit et le sommier pour profiter d’une hauteur confortable et d’une plus grande sensation d’espace lorsque l’on voyage à deux. Auvent, douche extérieure, kitchenette à deux becs, sièges pivotants et d’appoint, table sont prévus pour vivre les joies du camping. Les prix ne sont pas encore dévoilés, mais la version de base devrait débuter aux environs de 55.000 euros.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content