Les voitures de société constituent bel et bien un des moteurs de la mobilité électrique.

Quand y aura-t-il plus de voitures électriques que de voitures classiques sur nos routes ?

Urbain Vandormael
Urbain Vandormael Spécialiste voitures  

En 2033, le nombre de voitures électriques dépassera celui des voitures classiques dans le monde. C’est ce que prédit le cabinet de conseil Ernst & Young sur la base d’une étude internationale.

Les voitures électriques vont conquérir le monde étape par étape, selon eux. En Europe, elles prendront la tête des ventes dès 2028, en Chine en 2033 et aux États-Unis en 2036.

Selon les prévisions, les voitures à essence et diesel représenteront environ deux tiers de toutes les immatriculations de véhicules légers en 2025, mais en 2045, cette part tombera à peine à 1 %. Le marché de l’automobile fait donc face à un bouleversement de taille.

Grâce à l’intérêt croissant pour le développement durable et aux incitations fiscales intéressantes proposées par les pouvoirs publics, de plus en plus de personnes optent pour la voiture électrique. Les constructeurs automobiles sont confrontés à des normes d’émission de plus en plus strictes, qui les obligent à réduire considérablement les émissions de leurs voitures.

Partner Content