© iStock

Pourquoi la plupart des voitures électriques sont-elles produites en Chine?

Urbain Vandormael
Urbain Vandormael Spécialiste voitures  

C’est en Chine que l’on voit le plus de voitures électriques sortir des chaînes de production. Et ce n’est pas uniquement l’oeuvre de marques chinoises, les constructeurs européens y établissent également des usines pour la production de leurs flottes électriques. Pour Polestar, une joint venture entre Volvo et la société chinoise Zhejiang Geely Holding, la Chine est un terrain connu.

La Chine, le pays du soleil levant ? Les voitures électriques s’y vendent plus que partout ailleurs. Les courbes de croissance pour les cinq prochaines années pointent résolument vers le ciel : grâce à la croissance économique continue et à la prospérité croissante du pays, de plus en plus de Chinois — plus de 1,4 milliard au total — peuvent s’offrir une (nouvelle) voiture. Électrique, de préférence. Le gouvernement stimule cette popularité à grand renfort de primes.

Les entreprises peuvent également compter sur le soutien des pouvoirs publics sous diverses formes. Ce n’est pas sans importance : en Chine, des millions de jeunes obtiennent leur diplôme universitaire ou équivalent chaque année, et tous veulent gagner beaucoup d’argent rapidement. Pour l’instant, le niveau des salaires y est plus bas qu’en Europe, mais l’écart se réduit. Mais pendant ce temps, les marques automobiles européennes établies en Chine profitent également de l’écart salarial.

Un autre atout : La Chine possède environ 90 % de l’offre mondiale de terres rares, les éléments constitutifs d’un moteur électrique. Autant se rapprocher de la source.

Partner Content