© GF

NT1100, le grand retour de Honda dans le segment des GT

Laurent Blairon journaliste

Les motocyclistes roule-toujours et navetteurs intensifs espéraient depuis longtemps une vraie nouveauté GT de la part de Honda. La NT1100 ne devrait pas les décevoir.

Une machine dédiée au tourisme et à un rôle de navette 4 saisons, mais pas trop chère et non dénuée d’un vrai plaisir de piloter, voilà ce qu’annonce la NT1100 développée autour de la base technique moteur/châssis de l’actuelle CRF1100L Africa Twin. Cette déclinaison GT dispose donc du bicylindre parallèle développant une bonne centaine de chevaux et un couple de 104 Nm. Le moteur est calibré pour réagir avec souplesse dès les plus bas régimes, en fonction des 3 modes prédéfinis (Urban, Rain et Tour). Performant, le bicylindre promet aussi une belle sobriété avec une autonomie annoncée à 400 km grâce aux 20 litres d’essence contenus dans le réservoir. La transmission automatique à double embrayage (DCT) est proposée en option, car d’origine la NT1100 est équipée une boîte manuelle à six rapports.

Le tableau de bord tactile compatible Apple et Android est digne du monde de l'infodivertissement automobile.
Le tableau de bord tactile compatible Apple et Android est digne du monde de l’infodivertissement automobile.© GF

Ecran tactile

Le progrès est très perceptible au tableau de bord, grâce à un écran tactile TFT de 6,5 pouces fournissant des affichages en couleur personnalisables et offre une connectivité Apple CarPlay, Android Auto et Bluetooth. La bulle qui le surmonte est réglable. Pour le reste les aspects pratiques sont garantis par la présence de valises latérales intégrées de grande capacité, de poignées chauffantes, d’une béquille centrale, d’un régulateur de vitesse et de prises de recharge USB et ACC, tous ces équipements étant livrés d’origine. L’éclairage est entièrement à diodes. La selle culmine à 820 mm et le triangle guidon-selle-pieds a été défini pour assurer le plus grand confort. Tous les détails techniques en novembre, à l’occasion du Salon de Moto de Milan (EICMA). Le prix d’entrée de gamme serait fixé à 14.000 euros.

Confort, polyvalence et un certain niveau de performances figuraient en haut du cahier des charges.
Confort, polyvalence et un certain niveau de performances figuraient en haut du cahier des charges.© GF

Partner Content